Donald Trump: qui est Alvin Bragg, le procureur de New York derrière l'inculpation de l'ex-président?

ALEX KENT / AFP

Il était le tout premier magistrat afro-américain à la tête du parquet de Manhattan: Alvin Bragg est entré dans les livres d'histoire en inculpant Donald Trump, un fait sans précédent pour un ancien président américain.

Ce démocrate de 49 ans, élu en novembre 2021 - comme tous les juges et magistrats aux États-Unis - procureur de l'État de New York pour la juridiction de Manhattan, a officiellement inculpé Donald Trump pour une affaire de paiement de 130.000 dollars, juste avant sa victoire à la présidentielle de 2016, à une actrice de films X, Stormy Daniels, avec qui il aurait eu une liaison. L'ancien président doit comparaître ce mardi.

Cible des républicains

En poste depuis le 1er janvier 2022, Alvin Bragg, né à Harlem dans le nord de Manhattan, s'est tout de suite fait connaître pour ses positions progressistes en matière de politique pénale et répressive.

S'attirant les foudres des conservateurs républicains, y compris à New York, il a affiché sa volonté de chercher des alternatives à la prison pour les délits mineurs et mettre au contraire la pression sur la criminalité en col blanc et financière.

Ayant grandi dans le quartier de Harlem dans les années 1980-1990, il avait raconté en 2021 avoir été "profondément marqué par la chaîne pénale, y compris en assistant à trois interpellations inconstitutionnelles, arme au poing, par le NYPD", la police de New York, dont le comportement à l'endroit des minorités noires et hispaniques a souvent été décrié.

"Sans confiance, il ne peut pas y avoir de sécurité publique totale", avait lancé à la presse le juriste sorti de Harvard et qui a travaillé pour le procureur général de l'État de New York (équivalent d'un ministre local de la Justice, NDLR) et pour le parquet fédéral qui siège aussi au palais de justice de Manhattan.

Le système juridictionnel aux États-Unis compte un ordre fédéral de parquets et de juridictions présents dans chaque État et rattachés au ministère de la Justice à Washington, et un ordre local de parquets et de juridictions pour chaque État fédéré.

Une approche différente

Succédant en janvier 2022 au procureur Cyrus Vance, Alvin Bragg annonce d'entrée qu'il ne poursuivra plus les infractions jugées mineures comme les refus d'obtempérer ou les résistances aux interpellations.

Dans une mégapole de 8,5 millions d'habitants, réputée pour ses énormes inégalités socio-économiques et son histoire parfois violente, Alvin Bragg s'engage aussi à requérir des peines adoucies pour certains vols.

La prison doit être considérée aussi comme un dernier recours, selon ce magistrat classé à gauche.

Mais Alvin Bragg doit faire machine arrière après des critiques du maire de New York, l'ancien capitaine de police Eric Adams. Un édile afro-américain qui se veut à poigne et qui a été élu fin 2021 en faisant campagne sur la lutte contre la criminalité par arme à feu.

"Raciste" et "gauchiste" selon Trump

Sur le dossier Trump-Stormy Daniels, Alvin Bragg avait été accusé en 2022 par le New York Times de vouloir temporiser avant d'inculper l'ancien président. Deux procureurs adjoints avaient ainsi démissionné en février 2022 en dénonçant les "doutes" qu'aurait exprimés à l'époque Alvin Bragg sur l'enquête visant Donald Trump.

Au contraire, "Bragg s'est montré habile et pragmatique", a loué auprès de l'AFP l'ancien procureur Bennett Gershman, saluant une "enquête agressive" contre le 45e président américain (2017-2021).

En outre, le procureur Bragg a réussi en janvier à faire condamner l'entreprise familiale Trump Organization à 1,6 million de dollars d'amende pour fraudes financières et fiscales, une première au pénal pour le groupe qui attend un grand procès au civil cette année.

L'ancien directeur financier du groupe, fidèle parmi les fidèles, Allen Weisselberg, a coopéré avec la justice new-yorkaise et a été condamné à cinq mois de prison et à verser deux millions de dollars.

Donald Trump n'était pas poursuivi dans cette affaire, mais il a régulièrement traité Alvin Bragg de "raciste" et de "gauchiste".

Un "abus de pouvoir sans précédent"

Sur le dossier Stormy Daniels, l'ex-président a accusé samedi le procureur d'être "corrompu et très politisé".

Ces "tentatives d'intimidation de nos services et de menace contre l'État de droit à New York ne seront pas tolérées", a prévenu le parquet de Manhattan.

L'ancien président a reçu un soutien sans faille du président républicain de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, pour qui "le peuple américain ne tolérera pas cette injustice" et un "abus de pouvoir sans précédent" de la part du procureur Bragg.

Article original publié sur BFMTV.com