Publicité

Dominique Besnehard réagit aux accusations d'agressions sexuelles : ″Je les ai peut-être dragués, et alors ?"

MeToo a aidé les femmes à dénoncer leurs agresseurs, #MeTooGarçons encourage les hommes à en faire autant. Après les révélations de l’acteur Aurélien Wiik sur les violences sexuelles dont il a été victime, d'autres comédiens prennent la parole pour dénoncer des faits similaires. Dans les colonnes de L’Obs, plusieurs témoignages pointent du doigt le comportement de Dominique Besnehard. Co-producteur de la série Dix pour cent, le directeur de casting se défend : Je les ai peut-être dragués, et alors ? Il faut faire attention, aujourd’hui, sous prétexte de #MeToo, on dit et on fait n’importe quoi !"

Et poursuit : "Aurélien Wiik, oui, c’est grave, c’est du viol. Moi, vous me reprochez quoi ? D’avoir dragué ? Draguer est une chose, abuser de son pouvoir, en est une autre. Jamais de ma vie je n’ai promis un rôle contre une faveur !Dans ce même article, l’acteur Farouk Benalleg l’accuse d’abus. Les faits se seraient déroulés en 1994, alors qu’il n’est qu’un jeune comédien. ″Dominique m’a immédiatement invité à l’Olympia voir Julien Clerc, m’a emmené dans les coulisses, où j’ai croisé toutes les stars possibles, puis on a dîné avec Catherine Deneuve. […] D’un coup, dans la rue, il s’est approché de moi et m’a roulé un patin. Je suis passé du paradis à l’enfer, en une seconde″, raconte-t-il à nos confrères.

Farouk Benalleg "blacklisté" pour avoir repoussé Dominique Besnehard ?

Avant d’ajouter : ″À nous les hommes, on nous dit : ‘C’est fac...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi