Publicité

"Je vous dois quoi ?" : Aya Nakamura, ciblée par des attaques racistes, réplique !

Bestimage
Bestimage

Crédits photo : BestimageViendra ? Viendra pas ? Depuis une semaine, le débat est vif autour de la possible participation d'Aya Nakamura aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Selon les informations de L'Express, la chanteuse francophone la plus écoutée au monde a rencontré Emmanuel Macron à l'Elysée et le président de la République lui aurait demandé de chanter du Edith Piaf lors de la cérémonie d'ouverture, qui aura lieu le 26 juillet prochain. Depuis, c'est une véritable bataille qui oppose les pour et les contre. D'un côté, des personnalités comme le journaliste musical Olivier Cachin ou la députée Sandrine Rousseau la soutiennent, de l'autre, Mathieu Kassovitz n'a pas hésité à la tacler. « Je ne l'ai jamais entendu sans vocoder et sans ordinateur derrière elle. Si tout à coup, elle se met devant un micro et qu'elle fait "Non, rien de rien" et qu'on tombe tous à genoux, c'est la nouvelle Marianne. Je voudrais juste entendre une chanson où elle chante normalement » a déclaré le réalisateur de "La Haine" sur le plateau des "Grandes gueules".

"Ici c'est Paris, pas le marché de Bamako"


Mais l'affaire a pris une nouvelle ampleur ce week-end suite à l'action du groupe identitaire d'extrême droite Les Natifs qui a déployé une banderole sur les bords de Seine : « Y'a pas moyen Aya, ici c'est Paris, pas le marché de Bamako ». Un geste qui a choqué et poussé de nombreux artistes à apporter leur soutien à Aya Nakamura, de Dadju à Wejdene en passant par Franglish, Nej', Eva, Gazo, Bilal Hassani... et même Isabelle Boulay ! « Vous lynchez la plus grosse artiste du pays avec des arguments de CM1... C'était même pas un combat mais maintenant, faut qu'...

Cliquez ici pour voir la suite


A lire aussi :

JO : Aya Nakamura soutenue par le Comité d'organisation
Aya Nakamura en duo avec Ayra Starr : le clip
Aya Nakamura : un feat avec Ayra Starr !