Publicité

"DJ Pexi", candidat à la présidence de la Finlande, mixe aussi pour les jeunes en boîte de nuit

Pekka Haavisto était ministre des Affaires étrangères lorsque la Finlande a rejoint l’Otan en avril dernier. Depuis, il a démissionné et s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle de 2024.

FINLANDE - Contrairement aux apparences, ce DJ ne fait pas carrière dans la musique, mais dans la politique. Pekka Haavisto est l’un des favoris pour l’élection présidentielle finlandaise de 2024 et apparaît en tête des derniers sondages. Mais le candidat des Verts Libéraux et ancien ministre des affaires étrangères ne fait pas que de signer des traités et prononcer des discours : il mixe aussi pour séduire les jeunes en boîte de nuit.

Sous le nom de « DJ Pexi », Pekka Haavisto s’est en effet mis aux platines dans un quartier branché d’Helsinki dans la nuit du 8 décembre. Avec une playlist plutôt « old school », comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, basée sur des musiques des années 1960-1970. « C’est bien sûr pour moi l’occasion de rencontrer des jeunes. Et étrangement, ma performance de DJ est devenue plutôt populaire, en particulier parmi les étudiants », a-t-il assuré après cette performance devant environ 200 personnes.

Le candidat de centre gauche, âgé de 65 ans, mise sur la jeunesse pour son élection. Une stratégie qui semble payante puisqu’il est placé en tête dans la plupart des enquêtes d’opinion. Déjà candidat en 2012 et 2018, Pekka Haavisto est arrivé à chaque fois en deuxième position derrière le conservateur Sauli Niinistö.

Ancien ministre des Affaires étrangères

Dans le système parlementaire finlandais, le président supervise la politique étrangère et de sécurité, ce qui inclut le nouveau rôle de représentation du pays aux réunions de l’Otan. Or le pays a justement rejoint l’alliance militaire occidentale en avril dernier et Pekka Haavisto a joué un rôle important dans l’intégration de son pays dans l’organisation, puisqu’il était à l’époque le chef de la diplomatie en tant que ministre des Affaires étrangères.

Même si la gauche finlandaise s’est historiquement montrée plus méfiante à l’égard de l’Otan que les conservateurs, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a largement balayé ce scepticisme. Pekka Haavisto a d’ailleurs assuré que s’il est élu « ma Finlande serait un membre actif de l’Otan ».

Par ailleurs, s’il est élu, il deviendra le premier président ouvertement gay en Finlande. Il est en couple avec l’Équatorien Antonio Flores, 45 ans, qu’il a rencontré dans les années 1990 lors d’un voyage en Amérique du Sud… dans une discothèque.

À voir également sur Le HuffPost :

Les Écologistes lancent leur campagne des européennes avec une « booty therapy », Marine Tondelier s’explique

JO de Paris 2024 : l’Ukraine outrée par la présence possible de Russes et de Biélorusses

VIDÉO - "Une formule forte" sur les fossiles ? L'espoir d'un accord à la COP28