Publicité

Dix pays d'Europe du nord vont augmenter leur présence militaire en mer Baltique

Dix pays du nord de l'Europe membres de la Force expéditionnaire conjointe (JEF) ont décidé mardi d'activer une "clause de défense" prévoyant le déploiement de moyens militaires supplémentaires pour protéger les infrastructures sous-marines en mer Baltique, après plusieurs incidents.

"Cela comprend des capacités maritimes et aériennes qui vont être déployées au coeur de la région de la JEF, constituant une contribution militaire à la protection des infrastructures sous-marines cruciales", ont indiqué les ministres de la Défense des dix pays dans un communiqué, à l'issue d'une réunion.

"C'est la première fois qu'une clause de défense est activée par la JEF", ont-ils précisé, indiquant que ces activités commenceraient "début décembre".

Le Royaume-Uni, la Suède, la Finlande...

La JEF est une coalition de 10 pays menée par le Royaume-Uni, et comprenant le Danemark, l'Estonie, la Finlande, l'Islande, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la Norvège et la Suède, associés autour des questions opérationnelles de défense dans le nord de l'Europe.

"Il s'agit de surveillance maritime, une vingtaine de navires de guerre vont être déployés dans la mer Baltique mais aussi dans des zones de l'Atlantique nord pour prendre en compte la situation sécuritaire et mieux protéger les infrastructures sous-marines cruciales", a précisé le ministre suédois de la Défense Pal Jonson sur la chaîne publique SVT.

Il a souligné qu'il s'agissait de faire face à "une situation sécuritaire très grave dans le monde, et en particulier dans notre voisinage".

"Nous devons être capables de mener ce type d'opération pour défendre nos infrastructures vitales, mais aussi pour envoyer un signal à la Russie", a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com