Publicité

"Les Dix commandements": Elie Chouraqui, qui s'opposait à la reprise du spectacle par Pascal Obispo, débouté

La comédie musicale Les Dix commandements reviendra bien sur scène en 2024. Après avoir porté plainte pour contrefaçon de droits d'auteur, contrefaçon de marque, parasitisme et concurrence déloyale contre une nouvelle version du spectacle à l'initiative de Pascal Obispo, Élie Chouraqui, metteur en scène d'origine de cette comédie musicale des années 2000, n'a pas obtenu gain de cause ce mercredi 31 janvier.

Le metteur en scène vient d'être débouté par la justice, et condamné à verser 10.000 euros à Pascal Obispo, compositeur des chansons et 5.0000 euros aux paroliers Lionel Florence et Patrice Guirao. La justice a débouté Elie Chouraqui de ses demandes fondées sur ses droits d’auteur sur la trame narrative, la mise en scène et la scénographie du spectacle musical Les Dix commandements.

Elie Chouraqui s'opposait à ce que Pascal Obispo remonte le spectacle sous le titre L'Envie d'aimer, une version "dépoussiérée" de la comédie musicale d'origine.

Les Dix commandements raconte l'exode du peuple juif hors d'Égypte mené par Moïse, incarné dans la version d'origine par l'artiste Daniel Lévi, mort en août 2022 à l'âge de 60 ans.

Jouée pour la première fois au Palais des sports de Paris en octobre 2000, la comédie musicale a été écrite par Lionel Florence et Patrice Guirao, mise en scène par Élie Chouraqui et composée par Pascal Obispo. Elle avait connu le succès et offert quelques tubes: L'Envie d'aimer, Le Dilemme ou encore La Peine maximum.

"Un spectacle tout à fait nouveau"

En juin 2023, Pascal Obispo avait annoncé vouloir préparer une nouvelle version du spectacle, intitulée Les 10 Commandements - l'Envie d'aimer, qu'il souhaitait monter en 2024.

Pour cette nouvelle mouture, l'artiste s'était ainsi entouré du producteur Albert Cohen et des paroliers d'origine Lionel Florence et Patrice Guirao mais avait changé tout le reste de l'équipe.

"Nous faisons un spectacle tout à fait nouveau, qui n’a strictement rien à voir avec la version originale de 2000", assurait à l'époque Albert Cohen, coproducteur du spectacle d'origine et partie prenante de cette nouvelle mouture au Parisien.

"C'est une nouvelle mise en scène (...) avec de nouvelles chorégraphies, un nouveau casting et de nouveaux costumes. Le seul point commun, ce sont les chansons de Pascal Obispo, dont il est le compositeur et le propriétaire", avait-il ajouté.

Le retour sur scène du spectacle aura donc bien lieu le 9 mars prochain au Millesium d'Epernay. Il doit ensuite être joué en tournée des Zéniths avant de passer par la Seine musicale et de se conclure le 4 janvier 2025, à Floirac (Gironde).

Article original publié sur BFMTV.com