Divorce Club (Canal+) : Michaël Youn s'est inspiré de ses propres histoires d'amour

·1 min de lecture

MIEUX VAUT EN RIRE

"Divorce Club n’est pas autobiographique, même si j’y ai mis beaucoup de moi ", reconnaît Michaël Youn. Ben, son héros, incarné par Arnaud Ducret, apprend publiquement que sa femme le trompe. "Moi, je l’ai appris en découvrant la Une d’un magazine people !" Et d’avouer avoir vécu une séparation difficile avec Isabelle Funaro, dont il a voulu sortir par le biais du rire. Depuis, le couple s’est réconcilié. De là à voir Divorce Club comme une thérapie ! Il s’agit davantage d’un exutoire festif, d’un flingage mariole du mariage : "Le divorce n’est qu’un prétexte. C’est surtout une comédie sur le lâcher-prise et la manière d’affronter un drame de la vie. Parfois, il ne faut pas être trop adulte : on peut aussi régresser !", nous confiait le comédien-réalisateur.

UNE BANDE DE POTES

C’est sur le plateau de Vendredi, tout est permis, l’émission d’Arthur, que Michaël Youn et Arnaud Ducret ont sympathisé. Ce dernier ne tarit pas d’éloges sur son réalisateur, qui lui offre, ici, un rôle avec une palette de jeu allant de la tragicomédie au potache débridé. Avec François-Xavier Demaison, même connivence, artistique et humaine : " Mes camarades de jeu sont devenus de vrais potes."

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles