Publicité

Disparition du vol MH370 : "Des gens qui...", ces zones d'ombre perturbantes qui demeurent

C’est l’un des plus grands mystères de l’aviation civile. Le vol MH370 de Malaysia Airlines a disparu le 8 mars 2014. Cette nuit-là, le Boeing 777 avec 239 passagers à bord devait relier Kuala Lumpur (Malaisie) à Pékin (Chine). Seulement, une heure après son décollage, l’avion a mystérieusement disparu. Dix ans après la tragédie, les proches des victimes n’ont toujours pas de réponses à leurs questions. En effet, le mystère de la disparition du vol MH370 n’a toujours pas été résolu. Interrogé dans Les Voix du crime sur RTL, Ghyslain Wattrelos, qui a perdu sa femme et deux de ses trois enfants, a tenu à revenir sur l’enquête.

Des mystères entourent les débris retrouvés dans l’Océan Indien

D’après les autorités malaisiennes, l’avion aurait fait demi-tour pour une raison inexpliquée. Il ne se serait pas abîmé en mer, mais dans l’Océan Indien. Pour Ghyslain Wattrelos, cette théorie ne tient pas. En effet, l’homme de 59 ans explique que l’avion aurait dû traverser l’espace aérien de sept pays différents. Il ne croit pas au fait qu’aucun d’entre eux n’ait pu voir quelque chose.

Le 29 juillet 2015, un morceau de l’aile identifié comme appartenant à l’appareil a été retrouvé sur une plage de l’île de la Réunion. Selon le père de famille, un détail pose question : “Il faut savoir que ce débris-là a perdu sa plaque d’immatriculation. Normalement, il a une plaque d’immatriculation, qui n’est (...)

Lire la suite sur Closer

Géraldine Maillet, future mariée ? Sa relation avec Daniel Riolo pourrait prendre un nouveau tournant
Un jeune garçon de 11 ans trouve la mort de façon tragique mais totalement évitable
Patrick Bruel : “Que Marion Cotillard pose…”, son avis tranché et fortuit sur son couple avec Guillaume Canet
Letizia d'Espagne : cette attitude hors contexte de son mari Felipe VI aux funérailles de son cousin de 49 ans
Disparition de Lina, 15 ans, dans le Bas-Rhin : “il faut le détruire”, cet événement violent fortement suspecté