Disparition de Tiphaine Véron : ses proches dénoncent la fin de l’enquête

Disparition de Tiphaine Véron : ses proches dénoncent la fin de l’enquête (lepoint.fr)

La justice française met fin aux investigations près de quatre ans après que la jeune femme s'est volatilisée au Japon. Sa famille s’est confiée au « JDD ».

En juillet 2018, Tiphaine Véron s'octroie trois semaines de vacances au Japon. Elle n'en reviendra jamais. Après quatre ans d'enquête, la famille de la jeune fille essuie un nouveau coup dur. Dimanche 3 juillet, LeJournal du dimanche révèle que la juge d'instruction en charge de l'affaire, depuis Poitiers (où était domiciliée Tiphaine), a annoncé la fin des investigations ouvertes pour « arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire ». Le frère de la voyageuse volatilisée fait part de son « choc » dans les colonnes du journal : « Nous vivons un cauchemar depuis quatre ans, et on espérait que la magistrate pourrait se rendre là-bas [au Japon, NDLR] pour faire avancer les recherches. Les Japonais ne répondent jamais aux demandes écrites, mais quand on y va, ils coopèrent. »

Tiphaine, auxiliaire de vie scolaire de 36 ans, qui souffrait d'épilepsie, a disparu le 29 juillet 2018, deux jours après son arrivée au Japon en vacances. Elle s'est volatilisée sans laisser de trace à Nikko, paisible cité touristique au nord de Tokyo, entourée de collines et de bois aux sanctuaires réputés. À son hôtel, les enquêteurs ont retrouvé passeport, valise et un programme de visites minutieusement préparé, rendant peu probable un suicide ou une disparition volontaire.

Il y a quelques mois, la juge d'instruction avait refusé de se rendre au Japon, arguant qu'une équipe de policiers français avait précédemment effectué le déplacement en mai 2019. De nombreuses zone [...] Lire la suite

VIDÉO - Le frère de Tiphaine Véron, disparue depuis trois ans, dénonce : "Ne pas savoir c’est la pire des choses"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles