Disparition de Peng Shuai : l’ONU veut des preuves que tout va bien

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.


La joueuse de tennis Peng Shuai en plein match. 
La joueuse de tennis Peng Shuai en plein match.

Début novembre, la joueuse de tennis Peng Shuai a accusé un haut responsable politique chinois d?agression sexuelle. Depuis cette révélation, la sportive se terre dans le silence. Son mutisme inquiète fortement le patron de la WTA, gérant du circuit professionnel féminin, qui met en doute à la fois sa sécurité et les informations propagées par la Chine, dites officielles.

L?ONU a demandé vendredi des preuves que la championne de tennis chinoise Peng Shuai va bien. « Il serait important d?avoir des preuves sur le lieu où elle se trouve et de savoir si elle va bien. Et nous demandons instamment qu?une enquête soit menée en toute transparence sur ses allégations d?agression sexuelle », a déclaré une porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l?homme, Liz Throssell, lors d?un point de presse à Genève. De son côté, la France est « préoccupée » par le sort réservé à la joueuse, a déclaré vendredi le ministère des Affaires étrangères. « Nous sommes préoccupés par l?absence d?informations sur la situation de la joueuse de tennis Peng Shuai, qui inquiète la communauté internationale et les milieux sportifs », a précisé le Quai d?Orsay dans un communiqué.

Le monde du tennis se montre également choqué de cette disparition. « Honnêtement, c?est choquant qu?elle ait disparu » a déclaré à la presse le numéro un mondial Novak Djokovic, tandis que l?Américaine Serena Williams s?est dite « bouleversée et choquée » ajoutant que « ça doit faire l?objet d?une enquête et no [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles