Publicité

Disparition mystérieuse : l'épave de l'avion de la célèbre exploratrice Amelia Earhart enfin retrouvé ?

Le 2 juillet 1937 au matin, à bord d’un petit bimoteur, l’aviatrice américaine Amelia Earhart décolle de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle ne reverra jamais la terre ferme. Son avion se serait crashé au beau milieu de l'océan Pacifique, et sa carcasse, jamais retrouvée. Mais ce week-end, de nouvelles images sont venues bouleverser les recherches.

Tony Romeo, ancien officier du renseignement de l'Air Force et passionné par l'exploration des profondeurs sous-marines, a ratissé la zone où l'avion d'Amelia Earhart est suspecté de s'être écrasé avec une technologie sonar installée sur un drone aquatique de sa société, Deep Sea Vision. Lorsque son équipe a examiné les données récupérées en décembre dernier, elle a trouvé une image surprenante : une forme floue, semblable à un avion, qui pourrait bien être le bimoteur Lockheed 10-E Electra de l'aviatrice, à environ 150 km de l'île Howland, perdue au milieu d'une vaste étendue bleue.

"Il n'y a pas d'autres accidents connus dans la région, et certainement pas de cette époque, avec ce genre de conception, avec la queue de l'avion que vous voyez clairement sur l'image", a réagi Tony Romeo auprès de NBC News. Pour renforcer son hypothèse, Deep Sea Vision doit continuer ses recherches, et revenir avec une image plus détaillée de la supposée épave qui reposerait à environ 5 000 mètres de fond. Le but est de ramener une preuve afin de résoudre, pour de bon peut-être, "le mystère aéronautique le plus persistant de tous les temps". Le défi sera (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi en espagnol, le point d'interrogation est-il inversé en début de question ?
Quelle est la différence entre meurtre et assassinat ?
Quelle est la différence entre un lac et un étang ?
Quels sont les peintres les plus célèbres de la Renaissance ?
Qu’est-ce que l’affrication, cette nouvelle manière de parler ?