Publicité

Disparition de Luca en Haute-Garonne: le corps du jeune homme de 21 ans retrouvé dans un lac

Les recherches s'étaient concentrées sur ce point d'eau. Le corps de Luca, ce jeune homme de 21 ans qui a disparu depuis le 19 janvier dernier, a été repêché ce mercredi 1er février dans un lac en Haute-Garonne, a appris BFMTV.com de source judiciaire confirmant les informations de La Dépêche du Midi.

Luca avait quitté le domicile familial de Cugnaux, située au sud de Toulouse, dans la nuit du 19 au 20 janvier. Le jeune homme de 21 ans devait rejoindre des amis ce soir-là à Portet-sur-Garonne mais n'a plus donné signe de vie. Sa compagne avait donné l'alerte. Des recherches avaient permis de retrouver le véhicule du jeune homme.

Celui-ci avait été découvert par des pompiers appelés sur un feu de voiture dans la forêt domaniale de Cardeilhac, à 80 kilomètres de Cugnaux. Luca restait lui introuvable.

Des suspects rapidement identifiés

L'enquête ouverte pour "enlèvement et séquestration" avait connu une avancée le 22 janvier avec l'interpellation d'un premier suspect. Les investigations se sont en effet concentrées sur les deux "connaissances" que Luca devait retrouver le soir de sa disparition et sur un troisième homme vu au volant de la voiture du jeune homme, avait précisé le procureur de Toulouse.

Par ailleurs, l'enquête à Portet-sur-Garonne a également établi que des cris avaient été entendus le 19 janvier aux alentours de 22 heures par les voisins du lieu où devait se rendre Luca. Les déclarations devant les gendarmes de la section de recherches de Toulouse des trois personnes au centre de l'enquête laissaient présager que Luca était mort.

Dans le même temps, des analyses techniques ont permis de retracer le parcours du véhicule de Luca le soir de sa disparition montrant que la voiture et ses occupants se sont arrêtés à plusieurs endroits, dont le lac de Saint-André à Fabas, un endroit fréquenté par les randonneurs à une vingtaine de kilomètres du lieu où a été découvert le véhicule calciné.

Le plan d'eau a été sondé pendant une semaine avant la macabre découverte mercredi. Les premières analyses ont permis de confirmer qu'il s'agissait du corps de Luca.

Une garde à vue encore en cours

Les trois premiers hommes interpellés ont depuis été mis en examen pour des faits de meurtre en bande organisée. Ce jeudi, selon nos informations, un quatrième suspect était toujours en garde à vue.

Les premiers éléments de l'enquête, et notamment les déclarations des mis en cause, éclairent sur les raisons précises du différend qui aurait conduit à la mort de Luca, à savoir une dette liée à un trafic de drogue. Les trois premiers mis en examen sont tous connus pour trafic de stupéfiants, l'un d'entre eux était d'ailleurs porteur d'un bracelet électronique au moment de son interpellation en raison d'une condamnation antérieure.

Article original publié sur BFMTV.com