Publicité

Disparition de Lina : « terrible au quotidien », confie sa mère

Elle exprime sa « frustration » de ne pas avoir accès à la totalité du dossier. Quatre mois après la disparition de sa fille Lina dans le Bas-Rhin, Fanny Groll, sa mère, s’est exprimée ce vendredi 2 février lors d’une conférence de presse en compagnie de son avocat, à Strasbourg, au lendemain de son audition par les deux juges d’instructions chargée de l’enquête.

Toutes les pistes sont étudiées, même les plus farfelues

Saluant « le travail des enquêteurs », Me Matthieu Airoldi a indiqué que la mère de famille « n’avait pas accès à ce dossier ». Elle et son avocat souhaitent avoir connaissance des « pistes » en cours. « Nous ne savons pas ce qu’il se passe », a abondé son conseil.

La veille, Fanny Groll a été reçue par les deux juges d’instruction chargées des investigations, qui lui ont fait part de leur « empathie » selon son avocat. En substance, ces dernières lui ont indiqué que l’enquête était « longue » et que « toutes les pistes étaient vérifiées », même celles « farfelues ». Des médiums avaient notamment proposé leur aide auprès des enquêteurs pour retrouver la jeune fille.

Selon son avocat, un « retour partiel » doit être donné par les juges à la famille d’ici la mi-mars.

À lire aussi Disparition de Lina : la piste de la Clio grise relancée, le point sur l’enquête

Le 23 septembre dernier, Lina s’est volatilisée après avoir quitté son domicile, à Plaine (Bas-Rhin), pour se rendre à la gare de Saint-Blaise-la-Roche, à environ trois kilomètres de là, un t...


Lire la suite sur ParisMatch