Publicité

Disparition de Lina : 3 personnes en garde à vue pour « des incohérences d’emploi du temps »

Enfin une avancée dans l’affaire Lina ? Ce mardi 26 mars, trois personnes ont été placées en garde à vue et sont actuellement entendues par les gendarmes de la section de recherches de Strasbourg dans le cadre de la disparition de la jeune Lina, en septembre dernier. Un rebondissement inespéré dans cette enquête qui semble, d’un point de vue extérieur, faire du surplace depuis six mois.

Selon « Le Parisien », les personnes entendues sont un homme, qui a été interpellé à son domicile, et un couple, qui était convoqué au poste. Ces gardes à vue doivent permettre aux enquêteurs d’effectuer « des vérifications », de « fermer des pistes », alors que les trois protagonistes seraient entendus « soit pour vérifier de potentielles incohérences dans leur emploi du temps, soit parce qu’ils ont déclaré, lors d’une première audition, avoir aperçu Lina le jour de sa disparition alors que les investigations ont révélé que c’était impossible ».

Il s’agit des toutes premières gardes à vue réalisées depuis le début de cette enquête et au moins quatre autres témoins devraient être entendus en parallèle, sous forme d’auditions libres.

Une enquête à bas bruit

La veille, lundi 25 mars, un étang de pêche située à 7 minutes en voiture du lieu de disparition de la jeune femme a (de nouveau) été sondé par les plongeurs de la gendarmerie dans le cadre d’un entraînement, selon les informations de RTL. Les recherches, menées par sept plongeurs de la gendarmerie, qui ont passé au peigne fin cette p...


Lire la suite sur ParisMatch