Publicité

Disparition d'Emile : Ses vêtements retrouvés éparpillés au bord d'un ruisseau... Les résultats de l'examen visuel révélés

Le crâne du petit Emile Soleil a été retrouvé, à proximité du Haut-Vernet, par une randonneuse le 30 mars 2024. Une partie des vêtements du garçon se trouvaient non loin de là.

L'enquête prend une nouvelle tournure. Après presque 9 mois de recherches acharnées, une partie des ossements du petit Emile Soleil a été retrouvée... non pas par les spécialistes mais par une randonneuse. Cette habitante du coin, selon les informations du journal Le Figaro, se promenait du côté des paysages des Trois-Evêchés, non loin du hameau du Haut-Vernet, entre Digne-les-Bains et Gap, quand elle est tombée sur un crâne et quelques dents qu'elle a décidé de ramener directement aux gendarmes, faute de réseau téléphonique. Des tests ADN ont permis d'identifier officiellement le petit garçon de 2 ans et demi.

La localisation de ces ossements a permis une certaine avancée. Le lieu, qui se trouve à 25 minutes à pieds du Haut-Vernet, qui est décrit comme "difficile" et "très escarpé" par le procureur Jean-Luc Blachon, a été minutieusement fouillé. En contrebas d'un sentier, à proximité d'un ruisseau, les enquêteurs ont découvert, le lundi 1er avril 2024, "certains vêtements que portait Emile", éparpillés sur quelques dizaines de mètres, dont un T-shirt, des chaussures et une culotte. Comme le rapporte le journal Le Parisien, dans son édition du 3 avril, ces éléments ne présentent "à l'examen visuel aucune trace évidente de violence extérieure".

L'analyse du crâne de l'enfant n'indique pas, non plus, de "traumatisme ante mortem" : "Entre...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition d'Émile, 2 ans : des ossements trouvés à proximité d'un ruisseau, le résultat des analyses est tombé
VIDEO Emilie Nef Naf de nouveau en couple : l'ex de Jérémy Ménez révèle avoir encore craqué pour un célèbre sportif !
Disparition d'Émile : une voisine, qui "s'entend bien avec les grands-parents", au bord de la crise de nerfs face aux gendarmes