Publicité

Disparition de Delphine Jubillar : son mari face à un nouvel écueil de taille

Cédric Jubillar, 36 ans, est mis en examen depuis le 18 juin 2021 pour «meurtre par conjoint». En détention provisoire à la maison d’arrêt de Toulouse-Seysses, ses nombreuses demandes de mises en liberté ont été rejetées par la justice, bien qu’il conteste toute implication dans la disparition de son épouse dont le corps n’a jamais été retrouvé depuis le 15 décembre 2020. Moins d’une semaine après l’ouverture d’un supplément d’information le 8 février 2024 pour entendre de nouveaux témoins dans l’enquête sur le meurtre de Delphine Jubillar, les avocats de son mari se sont pourvus en cassation. Objectif, exprimer leur profond désaccord avec la façon dont l’enquête, officiellement clôturée depuis le 20 novembre 2023, a été menée.

Des juges accusés de ne pas être impartiaux

A travers ce pourvoi en cassation, Mes Martin, Franck et Alary entendaient dénoncer le problème de partialité des juges dans la suite des investigations menées dans le cadre du supplément d’enquête. Et pour cause, on retrouve en charge de ce supplément d’enquête débuté le 8 février, Audrey Assemat et Coralyne Chartier, les deux mêmes juges d’instruction qui avaient écrit deux mois plus tôt dans leur ordonnance de mise en accusation que "l’ensemble des éléments recueillis lors de l’information judiciaire démontrent que Cédric Jubillar est l’auteur du meurtre de son épouse, qu’il est le dernier à l’avoir vue vivante". Cette affirmation (...)

Lire la suite sur Closer

EXCLU. Isabelle Mergault en couple : "Besoin d'un...", ces précisions de taille sur sa relation du moment
Lady Diana : jupette, veste d’écolière et chapeau rond… cet adorable cliché vintage dévoilé par son frère
Meghan Markle : ce surnom pas tendre du prince Philip à son entrée dans la famille royale
Quelle machine pour affiner sa taille ?
TÉMOIGNAGE. "J’ai couché avec 300 personnes l’an dernier et je me suis lancé un challenge encore plus fou"