Disparition de Delphine Jubillar : Son amant est-il retourné avec sa femme ?

Quand le journaliste Ronan Folgoas rencontre l'amant de Delphine Jubillar pour les besoins de son livre-enquête Le Mystère Jubillar (éditions StudioFact), il découvre un homme brisé par le chagrin : "C'est de la douleur et du chagrin à l'état brut. Le temps s'est arrêté, pour lui, le 15 décembre au soir." Avant cette soirée fatale, celui qui était surnommé le confident de Montauban se voyait déjà construire une nouvelle histoire avec sa nouvelle amoureuse, qu'il avait connue grâce au site Gleeden l'été 2020. Quelle vie mène désormais ce professeur de piano éploré ?

Dans le travail du reporter du Parisien-Aujourd'hui en France, Ronan Folgoas, on découvre la relation forte que Delphine Jubillar avait construit petit à petit avec l'homme rencontré via l'application de relations extra-conjugales. Le coup de coeur est immédiat entre les deux personnes malheureuses dans leur couple. Pour l'infirmière du Tarn, maman de deux jeunes enfants, son mariage s'effrite et sa vie de "Bidochon" lui pèse de jour en jour. Le comportement de son époux, peintre-plaquiste au comportement souvent arrogant, voire odieux et agressif selon les proches de la jeune femme, rende le quotidien difficile. Sans parler du poids financier du foyer qui pèse uniquement sur l'infirmière de nuit dévouée.

Avec son amant, Delphine née Aussaguel voyait un autre avenir se dessiner devant elle. Mais la nuit du 15 au 16 décembre 2020 a bouleversé la donne à jamais. Disparue...

Lire la suite


À lire aussi

Delphine Jubillar : Non, la femme de son amant n'a pas passé 145 appels le jour de sa disparition
Disparition de Delphine Jubillar : la femme de son amant savait tout, révélations !
Delphine Jubillar : L'accord secret passé avec la femme de son amant peu avant sa disparition

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles