Publicité

Disparition d’Emile : le mystère bientôt percé ? Cette opération qui peut tout changer

Les questions autour de la disparition du petit Emile demeurent. L'enfant, désormais âgé de trois ans, reste introuvable depuis plus de huit mois. Un véritable casse-tête que les gendarmes tentent d'élucider. Ce jeudi 28 mars 2024, une nouvelle opération sera menée au Haut-Vernet, dans le village où le garçonnet s'est volatilisé. Une mise en situation permettant de reconstituer les événements qui se sont déroulés le jour du drame. Comme le rapporte RTL, plusieurs habitants de la commune devront donc être présents, dont douze personnes faisant partie de la famille du bambin.

Les enquêteurs seront chargés de vérifier les différentes versions des témoins dans le but de détecter un nouvel élément clé pour l'affaire. Si l'on en croit les révélations de BFM DICI, les gendarmes rattachés à la compagnie de Barcelonnette ont déjà pris possession des lieux. "Ce sont des repérages qui nous permettront de sanctuariser le hameau du Haut-Vernet ce jeudi", affirme le colonel Pierre-Yves Bardy. Son objectif est de "rendre hermétique le hameau afin que les enquêteurs et magistrats puissent travailler dans d'excellentes conditions." La journée pourrait également être filmée afin d'y déceler d'éventuels indices.

Une opération minutieuse

Pour l'occasion, un important dispositif de gendarmerie sera déployé. À savoir soixante militaires d'Orange en plus des gendarmes locaux. Les enquêteurs l'assurent auprès de nos confrères, ils ne tolèreront aucun (...)

Lire la suite sur Closer

Haut-Rhin : il mange chez Burger King et trouve une très mauvaise surprise dans son sandwich
Kate Middleton : le photographe du cliché de ses 40 ans révèle les coulisses du shooting, et les commentaires de George
Essonne : une ado de 19 ans potentiellement paralysée à cause d’un cours de sport
Prince Harry : sa date de retour au Royaume-Uni révélée, mais avec un immense point d'interrogation
TÉMOIGNAGE. "J'ai rencontré ma petite amie sur une appli très libertine, mais j'en paie le prix sexuellement"