Publicité

Disparition d’Emile au Vernet : “J’angoisse un peu”, cette idée qui hante un habitant du village

Il y a près de neuf mois, le petit Émile, deux ans et demi, se volatilisait alors qu’il était en vacances chez ses grands-parents maternels au Haut-Vernet. Ce jeudi 28 mars, les juges d’instruction ont ordonné une mise en situation. Dix-sept personnes, présentes au moment de la disparition de l’enfant, ont été convoquées, comme le rapport le Parisien. Famille, voisins ou témoins visuels, ils vont prendre part à cette sorte de reconstitution sans suspect. Selon nos confrères, ces dix-sept personnes ont rejoué leur journée telle qu’elle s’est déroulée ce 8 juillet 2023. Ce 28 mars marque alors une nouvelle étape importante dans l'affaire du petit Émile. Plusieurs habitants du Hameau ont témoigné aux journalistes présents sur place. L’un d’entre eux a évoqué son inquiétude.

Disparition d’Émile : une mise en situation au Vernet

Les juges d’instruction de l’affaire de la disparition du petit Émile ont décidé d’entamer une étape qui peutêtre décisive. Dans l’espoir d’obtenir de nouvelles informations ou témoignages, la justice a convoqué dix-sept personnes présentes lors de la disparition du petit Émile au Vernet. Parmi eux, les grands-parents du garçon, qui le gardaient ce jour-là, mais aussi certains de ses oncles et tantes, âgés entre 12 et 15 ans. Les magistrats ont cependant décidé de ne pas convoquer plus jeunes, pour éviter de leur faire revivre cette journée traumatisante à nouveau. Depuis le 8 juillet (...)

Lire la suite sur Closer

“Emmanuel Macron menace…” : le clash entre Inès Reg et Natasha St-Pier dans DALS donne des idées
Disparition d’Emile au Vernet : un habitant parle trop, son intime conviction percée à jour
Quatre éclipses lunaires en 2024 : ce qui attend les Scorpion
Disparition d’Emile au Vernet : "emprisonnés…", le sort des habitants pour la reconstitution fait parler
Kate Middleton atteinte d’un cancer : son retour public déjà planifié ? “Vous verrez qu’elle…”