Publicité

Disparition d’Emile au Vernet : "Je ne peux pas…", cet aspect de l’affaire sur lequel cet initié préfère rester discret

Il n’a plus donné signe de vie depuis plus de huit mois. Emile, 2 ans et demi, a disparu le 8 juillet 2023 alors qu’il jouait dans le jardin de ses grands-parents au Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Depuis, les gendarmes de la section de recherches de Marseille remuent ciel et terre pour retrouver sa trace. Un travail de longue haleine qu’a évoqué le Général Christian Rodriguez, Directeur Général de la Gendarmerie nationale, lors d’une récente intervention sur les ondes de RTL. Invité sur le plateau d’Amandine Bégot, le militaire français a assuré que l’enquête est toujours une priorité pour la gendarmerie. Une vingtaine d’enquêteurs y sont assignés à temps plein.

"Je ne peux pas rentrer dans le détail de l’affaire"

"Il y a des moyens importants qui ont été mis en œuvre, toujours aujourd'hui, a-t-il déclaré. Les enquêteurs essaient de regarder toutes les pistes possibles. Il y a un travail méthodique parce qu’on ne peut pas se permettre de passer à côté d’une des pistes." Le DG de la Gendarmerie nationale a néanmoins tenu à rester discret sur la nature des pistes explorées par autorités, respectant à la lettre le secret de l’instruction. "Certaines (pistes, ndlr) sont plus ouvertes que d’autres, mais je ne peux pas rentrer dans le détail de l’affaire", a-t-il poursuivi.

Emile toujours vivant ? "C’est possible" pour Christian Rodriguez

Pour l’heure, néanmoins, le Général Christian Rodriguez et l’ensemble (...)

Lire la suite sur Closer

TÉMOIGNAGE. “J’ai été le dernier à apprendre le vilain petit secret de ma femme”
Kate Middleton : "Toute la journée...", ce stupéfiant surnom donné par Mike Tindall à la princesse
Xavier Dupont de Ligonnès : “un génie du crime”, les propos dérangeants de l’avocat de sa soeur
Marie Portolano : “j’ai eu peur…”, la triste conséquence de son témoignage contre Pierre Ménès
"Les Français n’aiment pas les arabes" : ce choix "raciste" qui aurait été imposé à La Zarra pour l’Eurovision