Publicité

Disparition d’Emile au Vernet : une proche en dit trop, l’avocat de la famille la recadre sans ménagement

Où est passé Émile ? La question taraude la famille du petit garçon disparu sans laisser de trace l'été dernier au Vernet, paisible hameau dans le département de la Haute-Garonne. L'enquête diligentée par la Section de recherches (SR) de Marseille et les gendarmes des Alpes-de-Haute-Provence se poursuit inlassablement sans aucun résultant concluant pour l'heure. Les investigations semblent interminables, le mystère demeure total. "L’enquête est toujours très active, elle ne patine pas, seulement, elle a pris une autre forme, plus technique, puisque l'enquête de terrain n'a pas permis de déterminer pourquoi et comment l'enfant avait disparu", affirme Jean-Luc Blachon, procureur de la République d'Aix-en-Provence, en interview avec les journalistes de La Dépêche.

Selon une source proche de l'enquête, rapportent nos confrères, "près de 900 signalements ont été traités ou écartés". "Les opérations de police technique et scientifique systématiques de toute trace utile ont conduit à la réalisation de près de 300 scellés." Du côté de la famille d'Émile, les langues se délient, avec circonspection toutefois. Interrogé par BFMTV, un proche des grands-parents du garçonnet de 3 ans soutient que les proches de l'enfant ne croient pas "vraiment en la thèse de l’accident mais plus dans celle de l’enlèvement". La petite indiscrétion a fortement déplu à Me Jérôme Triomphe, qui s'est empressé de rejeter ces propos. L'avocat des parents du petit (...)

Lire la suite sur Closer

Astrologie 2024 : le signe du Lion aura-t-il de la chance en février ?
Christophe Dechavanne : cocaïne, joint… il raconte sa "réputation dans Paris"
Nicolas Bedos accusé d’agression sexuelle : sa compagne sort du silence, "tout le monde sait…"
Disparition de Lina, 15 ans, dans le Bas-Rhin : sa plainte pour viol classée sans suite, pourquoi ça interroge
Couple toxique : ces signes qui montrent qu'il est temps de mettre fin à la relation