Publicité

Disparition d'Émile : une voisine, qui "s'entend bien avec les grands-parents", au bord de la crise de nerfs face aux gendarmes

Le petit Émile reste introuvable depuis sa disparition, le 8 juillet 2023. L'entourage de sa famille est, semble-t-il, toujours suspecté par les enquêteurs

L'enquête suit son cours mais elle n'en finit plus. Et elle ne débouche, pour l'heure, sur aucun résultat concret. Le petit Émile, 2 ans et demi à l'époque de sa disparition, s'est évaporé du jardin de ses grands-parents, au Haut-Vernet, le samedi 8 juillet 2023. Six mois plus tard, l'enfant n'a toujours pas été retrouvé. Alors que les choses pourraient prendre une nouvelle tournure en raison des prochains changements météo, les gendarmes de la Seyne-les-Alpes poursuivent leurs efforts, notamment en enchaînant de longs interrogatoires.

C'est ce que raconte une octogénaire, proche de la famille, à nos confrères de BFMTV. Cette habitante du Vernet a été entendue dans le cadre de l'information judiciaire pour enlèvement et séquestration et elle raconte son audition, le 18 janvier 2024. Les gendarmes de la Seyne-les-Alpes l'ont convoquée car elle "s'entend bien avec les grands-parents d'Emile" et elle conserve un rude souvenir de cet échange, qui s'est étendu sur plus de quatre heures, de 14 à 18h.

Disparition d'Émile, une voisine en pleurs lors de son audition

Lors de son entretien avec BFMTV, cette habitante du Vernet a évoqué "des questions" et des "sous-entendus" difficiles à entendre. Et elle serait ressortie "épuisée, à la limite de la crise de nerfs" de la salle d'audition. En arrivant au niveau de son véhicule, elle aurait alors tout lâché. "Je pleurais comme une madeleine dans ma voiture,...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition d'Emile : Un voisin des grands-parents dévoile sa conviction, une bombe lâchée
Disparition d'Emile : ces derniers mots qu'il a dits à ses grands-parents avant d'être introuvable
Disparition d'Émile : prélèvement génétiques, passage du BlueStar... La maison de ses grand-parents parmi les perquisitions