Publicité

Discours sur l’état de l’Union de Joe Biden : Mia Schem, ex-otage du Hamas, invitée à y assister

Mia Schem, lors de l’interview accordée à la Treizième chaîne, chaîne de télévision israélienne, sur laquelle elle avait raconté son calvaire en tan qu’otage du Hamas.
Capture d’écran X Mia Schem, lors de l’interview accordée à la Treizième chaîne, chaîne de télévision israélienne, sur laquelle elle avait raconté son calvaire en tan qu’otage du Hamas.

INTERNATIONAL - L’un des visages de l’attaque sanglante du Hamas. Prévu ce jeudi 7 mars de l’autre côté de l’Atlantique, le discours sur l’état de l’Union de Joe Biden se fera en présence d’une invitée très particulière : l’ex-otage israélienne Mia Schem, enlevée par le Hamas lors de l’attaque du 7 octobre.

Guerre Israël-Hamas : Mia Schem, ex otage franco-israélienne, témoigne de ses 55 jours de captivité

Rituel attendu, où Joe Biden aimerait bien donner un coup d’accélérateur à sa campagne présidentielle, le discours sur l’état de l’Union permet chaque année au président américain de dresser sa feuille de route pour l’année en cours. Un discours qui sera -tradition oblige- prononcé devant le Congrès américain.

C’est d’ailleurs le speaker républicain de la Chambre des représentants Mike Johnson qui a annoncé la venue de l’ex-otage Franco-israélienne de 21 ans. « J’ai l’honneur d’accueillir l’otage libérée du Hamas, Mia Schem », a-t-il fièrement indiqué sur le réseau social X.

La jeune femme a elle aussi partagé l’annonce de Mike Johnson sur son compte Instagram ce jeudi. La présence de la jeune femme lors du discours de Joe Biden devrait notamment lui permettre de réitérer son appel à libérer les otages encore retenus à Gaza, comme l’a laissé entendre Mike Johnson. « Je suis fier d’être aux côtés de Mia et de me joindre à elle pour demander la libération de tous les otages détenus par le Hamas », a-t-il écrit.

Une tribune pour les otages israéliens

Le 7 octobre 2023, Mia Schem se trouvait au festival de musique électronique « Tribe of Nova », un lieu proche de la bande de Gaza ciblé par les hommes du Hamas. Les images de la jeune femme avaient ensuite fait le tour du monde avec une vidéo publiée le 16 octobre, où l’on pouvait la voir éveillée et allongée, mais blessée au bras. « S’il vous plaît, faites-moi sortir d’ici le plus vite possible », pouvait-on l’entendre supplier dans une deuxième séquence.

Elle aura finalement attendu une cinquantaine de jours avant de retrouver la liberté, le 30 novembre. Sa libération avait d’ailleurs été saluée par Emmanuel Macron en personne. Depuis, Mia Schem livre son témoignage dans les médias et milite pour faire libérer les nombreux otages israéliens encore captifs.

Sa présence aux côtés du président américain sonne donc une tribune de plus pour faire entendre son témoignage et les horreurs qu’elle raconte avoir subis durant sa détention par le mouvement islamiste palestinien.

Le discours de Joe Biden sera en effet l’occasion pour le président candidat à sa réélection d’accueillir d’autres personnalités liées à des sujets qu’il a prévu d’aborder au Capitole. Ainsi, sur le sujet de l’avortement aux États-Unis, la Texane Kate Cox prendra place aux côtés de la Première dame Jill Biden. Cette femme avait dû quitter son État pour mettre fin à sa grossesse, après avoir appris que le fœtus qu’elle portait n’était pas viable.

Également conviées, Ioulia Navalnaïa, veuve de l’opposant russe Alexeï Navalny, et Olena Zelenska, l’épouse du président ukrainien Volodymyr Zelensky seront finalement absentes ce jeudi, comme l’a indiqué la Maison Blanche, sans fournir plus d’explications.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre Israël-Hamas : ce que l’on sait des deux otages israéliens libérés à Rafah, à la frontière avec l’Égypte

Israël : Le cabinet de guerre de Benjamin Netanyahu au bord de l’implosion