Publicité

Discours fort de Judith Godrèche aux César : "J'entends la douleur...", Marina Foïs très touchée et pleine d'attentes

Le discours de Judith Godrèche aux César 2024 vendredi dernier a marqué les esprits. Notamment celui de Marina Foïs, qui est revenue sur ce moment fort de la cérémonie lors de son passage dans "Clique" sur Canal+ ce jeudi 28 février.

Les violences faites aux femmes sont trop fréquentes, et il faut que cela cesse. C'est le message qu'a souhaité faire passer Judith Godrèche lors de son intervention aux César 2024, vendredi 23 février à l'Olympia. "Depuis quelque temps, je parle, je parle, mais je ne vous entends pas. Ou à peine. Où êtes-vous ? (...) Pourquoi accepter que cet art que nous aimons tant, cet art qui nous lie, soit utilisé comme une couverture pour un trafic illicite de jeunes filles ?", a-t-elle notamment demandé au public, présent dans la salle.

Un discours puissant, qui pourrait bien faire bouger les choses. C'est du moins ce qu'elle espère, elle, mais aussi beaucoup de personnes qui la soutiennent dans sa démarche, comme l'actrice Marina Foïs, qui a été amenée à réagir à cette prise de parole lors de son passage dans l'émission Clique, ce mercredi 28 février sur Canal + : "J'espère qu'on est à un moment différent. Il y a déjà eu Adèle Haenel, Camille Kouchner...J'entends la douleur, je comprends la colère, je suis assez abasourdie de comment ca résiste à une chose qui est très simple. Il faut que cela change. Tout n'est pas dans le ressort des artistes, la réponse doit être politique. J'ai plus d'espoir ce coup-ci. C'est un moment important."

Judith Godrèche, ses impressions après son discours

Un beau soutien, même si Judith Godrèche aurait aimé en recevoir davantage. "Ceux qui m'ont envoyé des messages se comptent...

Lire la suite


À lire aussi

"Tout s'est arrêté" : Une grande actrice très touchée par le discours de Judith Godrèche aux César 2024
César 2024 : Le poignant et très attendu discours de Judith Godrèche, émotion palpable dans la salle
Judith Godrèche dresse un constat amer après son discours aux César 2024, le silence encore et toujours...