Publicité

Le directeur d’une école se retrouve nez à nez avec un ours

Le directeur d’une école primaire, James Marsh, prend la fuite après s’être retrouvé nez à nez avec un ours

Caché dans la benne à ordures d’une école primaire, l’animal a causé une sacrée frayeur à l’enseignant. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer.

ÉTATS-UNIS - Tomber nez à nez avec un ours dès le matin : une façon effrayante de commencer la journée. Et c’est ce qu’à vécu James Marsh, le directeur de l’école primaire de Zela, en Virginie-Occidentale (États-Unis).

Il est environ 7h, ce lundi 1er mai, lorsque l’enseignant ouvre le loquet d’une des bennes à ordures de l’établissement. Le dispositif de fermeture avait été fourni par les autorités une semaine auparavant, après qu’un ours avait rôdé autour des poubelles pendant la nuit.

Mais la mesure n’a pas été suffisamment efficace. Le loquet à peine ouvert, un ours passe la tête hors de la poubelle, se retrouvant face à face avec le directeur. « Quand on est se retrouve si proche d’un ours, il ne semble plus si sympathique », a-t-il expliqué à la chaîne locale WASZ 3.

Car derrière leur jolie fourrure, les ours sont dangereux : ils ont causé vingt-quatre décès entre 2000 et 2015 en Amérique du Nord. Mais James Marsh a eu beaucoup de chance.

Plus de peur que de mal

Donna Burge-Tetrick, la surveillante générale, qui a assisté à la scène, estime que « l’ours était sûrement tout autant effrayé que le principal ». L’animal et James Marsh ont tout deux pris la fuite dans des directions opposées.

Lorsque la vidéo a été montrée aux élèves, le directeur raconte que « des petites filles sont venues [lui] expliquer que face à un ours, il ne faut pas courir ». Même si cela peut sembler contre intuitif, le service des parcs nationaux préconise effectivement de ne pas prendre la fuite, mais plutôt de rester dans sa position et de paraître sûr de soi.

« Pour la sécurité de mes étudiants et de mes employés, je préférerais que cet ours trouve ses repas ailleurs », plaisante James Marsh. Preuve que la situation est vue avec philosophie, l’école, surnommée « Les Mustangs », pourrait changer de surnom au profit des « Ours Noirs ».

VIDÉO - Un directeur d'école effrayé par un ours coincé dans une benne à ordures

« Crazy Bear », cocktail réussi de comédie, d’horreur et de cocaïne

Au zoo de Copenhague, une ourse polaire meurt électrocutée