Diplomatie. Joe Biden reconnaît officiellement le génocide arménien

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Le président américain n’a pas fait de discours mais simplement publié un communiqué. Ses prédécesseurs avaient toujours renoncé à aller aussi loin alors que la Turquie reste un allié stratégique en Europe et au Moyen-Orient. L’ambassadeur américain à Ankara a été convoqué par le ministère des affaires étrangères.

La Maison Blanche a publié le communiqué tant attendu par la communauté arménienne samedi 24 avril à la mi-journée heure de Washington. Dans son message, Joe Biden parle d’abord de la “campagne d’extermination” qui a coûté la vie à un million et demi de personnes à partir de 1915. Et dans la dernière phrase, apparaît ce “mot lourd de sens, tel que décrit par NBC : “le peuple américain honore tous ces Arméniens qui ont péri dans le génocide qui a commencé il y a 106 ans aujourd’hui”.

Quatre mille kilomètres à l’ouest de la capitale américaine, dans une Californie qui accueille la plus large population diaspora arménienne, Sophia Armen a suivi, anxieuse, l’officialisation de l’annonce. Elle dit au Los Angeles Times avoir passé la nuit rivée sur Twitter et Google, dormant à peine. “Après trois générations d’attente, ce moment est finalement arrivé”, souligne le quotidien.

“On a été déçu si souvent par le passé. Nos familles ont connu tellement de 24 avril avec des espoirs perdus”, raconte Sophia Armen. Chaque 24 avril, des milliers de personnes, agitant le drapeau rouge, bleu et orange de l’Arménie, marchent dans les rues de Los Angeles pour la journée de commémoration du génocide.

C’était une promesse de campagne, rappelle

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :