Publicité

Dijon : des gardes à vue en cours après la mort d’un homme abattu à son domicile

Plusieurs perquisitions ont eu lieu à Dijon, et des gardes à vue sont en cours, dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un père de famille, abattu chez lui dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 novembre  - Credit:ARNAUD FINISTRE / AFP
Plusieurs perquisitions ont eu lieu à Dijon, et des gardes à vue sont en cours, dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un père de famille, abattu chez lui dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 novembre - Credit:ARNAUD FINISTRE / AFP

Il était une victime collatérale. Des gardes à vue sont « actuellement en cours » selon le parquet de Dijon, dans le cadre de l'enquête ouverte suite à la mort d'un homme, dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 novembre. Alors qu'il dormait, le quinquagénaire a reçu une balle, tiré par plusieurs individus en direction d'un immeuble du quartier Stalingrad de la ville. L'appartement de la famille, d'origine kosovare, avait déjà reçu des impacts de balles il y a quelques années, provenant peut-être d'un règlement de comptes.
Le parquet « n'entend pas communiquer davantage » tant que ces gardes à vue, « susceptibles de se poursuivre jusqu'à lundi matin », sont en cours, précise-t-il dans un bref communiqué.

Quatre personnes interpellées

Selon le journal L'Indépendant, deux hommes ont été interpellés jeudi 30 novembre à hauteur de la frontière franco-espagnole par les policiers des Pyrénées-Orientales. Les enquêteurs de la Côte-d'Or seraient venus les récupérer pour les interroger, précise-t-il.

La victime, un quinquagénaire père de famille, avait été tuée à Dijon dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu'il dormait dans son lit, victime « collatérale » de tirs en rafale visant un point de deal juste en dessous de son logement, selon les enquêteurs.

Quatre personnes ont depuis été interpellées et une vingtaine d'opérations antistupéfiants ont été menées. Une compagnie de CRS avait en outre été dépêchée lundi en renfort à Dijon.