Publicité

Les différents projets de "voiture solaire" ont du plomb dans l'aile

Après des débuts en fanfare et des promesses pour le moins intéressantes, les différents projets de voiture solaire commencent peu à peu à rencontrer leurs premières difficultés. Il y a peu, Lightyear, que l'on peut déjà considérer comme le "leader" de cette industrie, a annoncé l'arrêt soit disant temporaire de la production de la Lightyear 0, sa grande berline, pour se concentrer sur le développement de la Lightyear 2, une autre berline solaire, mais huit fois moins chère que la 0.

Mais d'autres projets n'ont pas eu cette chance. En effet, nous avons appris que la Sono Motors Sion, une voiture électrique capable de se recharger avec l'énergie du soleil et qui aurait dû rouler sur les routes d'Europe dès 2024, ne verra finalement pas le jour.

https://twitter.com/SonoMotors/status/1629111566770511873

Voiture solaire : un terme usurpé ?

"Sono Motors s'engage à se concentrer exclusivement sur l'activité solaire pour les clients B2B et a mis fin au programme de voitures particulières de Sion", a indiqué la start-up, qui abandonne son projet mené depuis 2022. Sono Motors prévoyait la construction d'une flotte de voitures familiales à la carrosserie noire, couvertes de 456 cellules photovoltaïques pour offrir de l'autonomie supplémentaire.

D'une manière générale, le terme de "voiture solaire" est un peu usurpé dans le sens où la voiture ne fonctionne pas uniquement grâce à l'énergie du soleil. Il s'agit plutôt d'une voiture électrique équipée de panneaux photovoltaïques capable de fournir de l'énergie à la batterie pour faire rouler la voiture.

L'énergie solaire emmagasinée est assez...Lire la suite sur Autoplus