Die Hard 4, retour en enfer (W9) - Pourquoi Bruce Willis a perdu connaissance sur le tournage...

·1 min de lecture

Avec son marcel, son humour noir à l’épreuve des balles et son courage en béton armé, John McClane, le flic désabusé et faillible de Piège de cristal (1988), est entré dans la légende. Après ce succès à 137 millions de dollars, signé John McTiernan (Predator), suivront les moins bons 58 minutes pour vivre, en 1990, et Une journée en enfer, en 1995. Cette fois, le flic trouble-fête, aux bonnes vieilles méthodes traditionnelles, affronte un gang de cyberterroristes qui menacent de détruire les réseaux de communication et de plonger les États-Unis, et donc le monde, dans le chaos. Et pour l’énerver un peu plus, sa fille a été enlevée…

À lire également

Angelina Jolie, Julia Roberts... Dans leur famille, c'est la guerre ! (PHOTOS)

Comme toujours, McClane va tout faire pour stopper les criminels, et y parvenir… Mais à quel prix ! L’enfer du titre était aussi sur le plateau. Bruce Willis a 52 ans et n’est plus très souple. Il en a bavé, mais a gardé la tête haute : "

Quand on a commencé le tournage, les cascadeurs, des jeunots, m’ont mis en garde. Cela m’a donné envie d’en faire encore plus ! J’ai été légèrement blessé. Résultat : trente points de suture sur le crâne. J’ai même pe... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles