Quand Didier Deschamps a planté l'émission Au tableau ! à cause d'une remarque de Jamel Debbouze...

·1 min de lecture

Outre son palmarès pléthorique, qui plaide largement en sa faveur, Didier Deschamps n'a jamais hésité à mener des choix forts. C'est lui qui avait écarté Franck Ribéry avant la Coupe du monde 2014. C'est lui aussi qui a tranché le cas Karim Benzema, en dépit des nombreuses critiques que cela peut entraîner. Il faut dire que l'attaquant du Real Madrid, brillant depuis de longues années avec son club, semble posséder les qualités intrinsèques pour occuper, seul, la pointe de l'attaque tricolore. Mais le sélectionneur ne peut exclure de son schéma la personnalité et la faculté d'un joueur à se mettre au diapason. A la suite de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, il a décidé de sanctionner les mis en cause. Mais il aurait été prêt à rappeler Benzema dans un second temps. Sauf que celui-ci s'est montré impatient et a eu des propos malheureux, dans le sillage de ceux d'Eric Cantona, suggérant qu'il aurait cédé à une forme de racisme. Plus tard, des intimidations et des tags ont été proférés et peints à l'encontre de Didier Deschamps. "Une ligne rouge" a alors été franchie, considère Philippe Tournon, l'ancien chargé de presse des Bleus, qui a longtemps côtoyé "Dédé". Il assure même l'avoir vu très affecté, au bord des larmes, à cause de cet incident.

Depuis lors, il paraît inconcevable de revoir Karim Benzema avec la tunique aux deux étoiles. En tout cas, tant que Didier Deschamps en sera le sélectionneur. Une autre preuve est apportée par Philippe Tournon, ce lundi 11 janvier, (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

"Y'a un problème chez vous !" : Stéphane Plaza n'en revient pas dans Maison à vendre (VIDEO)
Les 12 Coups de midi : Quentin, le Maître de midi, confond la star de l'Etoile mystérieuse ! (VIDEO)
Découvrez le parcours de Delphine (L'amour est dans le pré 2021), la première agricultrice lesbienne de l'émission de M6
"C'est trop difficile à raconter..." : ce grand regret que Line Renaud doit en partie à son défunt mari, Loulou Gasté (VIDEO)
François Berléand s'emporte contre ceux qui refusent de se faire vacciner : "Ce sont des crétins" (VIDEO)