Publicité

Et si on diagnostiquait Alzheimer avec une simple prise de sang ?

Actuellement, le diagnostic de la maladie d’Alzheimer repose sur plusieurs examens d’imagerie ainsi qu’une ponction lombaire qui peut être douloureuse. Mais il pourrait à l'avenir être plus simple et moins éprouvant. Des chercheurs de l’Université de Göteborg, en Suède, ont récemment évalué un test sanguin pour détecter l'un des biomarqueurs de la maladie.

Les protéines tau sont liées au développement d’Alzheimer. Les chercheurs se sont donc concentrés sur la protéine phosphorylée (p-tau217), et sur un test déjà présent sur le marché détectant celle-ci, appelé ALZpath.

Les données des 786 personnes avec ou sans atteinte cognitive ont été analysées, décrivent les auteurs dans leur étude publiée dans Jama Neurology. Dans les essais, les participants ont subi soit une ponction lombaire, soit une TEP amyloïde qui permet d’identifier les signes de protéines amyloïdes et tau – caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Les auteurs ont ensuite comparé ces résultats à ceux du test sanguin.

L’étude montre qu’ALZpath est aussi efficace que les ponctions lombaires et plus performant que les évaluations de l'atrophie cérébrale pour identifier les signes de la maladie d'Alzheimer. Les fabricants sont en discussion avec des laboratoires britanniques pour le lancer à des fins cliniques cette année, a indiqué le journal The Guardian.

Ce test pourrait révolutionner le parcours de diagnostic mais aussi l’accès aux nouveaux traitements. Des études ont montré que deux médicaments, donanemab et lécanemab, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les bactéries en trop grand nombre dans le sperme, coupables de l’infertilité
Cerveau : qu'est-ce que l'onde de la mort ?
Nouveau Ça M’intéresse : le sommaire du mois de février
Quel gramme de sucre est-il recommandé de consommer par jour ?
Ce fruit commun pourrait être une nouvelle arme contre la typhoïde