"Devenez un héros en restant chez vous": le clip choc de l'Allemagne pour lutter contre le Covid-19

Mélanie Rostagnat
·2 min de lecture
Dans les rues de Stuttgart, en Allemagne, le 2 novembre.  - THOMAS KIENZLE / AFP
Dans les rues de Stuttgart, en Allemagne, le 2 novembre. - THOMAS KIENZLE / AFP

"Nous devrons vivre avec des précautions considérables et des restrictions pendant au moins les quatre ou cinq prochains mois", a averti ce dimanche le ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier. Pour continuer à sensibiliser les citoyens, et notamment les jeunes, sur l'importance du respect des gestes barrières et du confinement partiel, le gouvernement fédéral a dévoilé samedi un nouveau clip de 90 secondes qui incite les citoyens à "rester chez eux".

Dans cette vidéo repérée par Le Figaro, un homme d'un certain âge, filmé dans une mise en scène digne d'un documentaire, nous emmène dans le futur et relate l'année de ses 22 ans, en 2020.

"Je venais d'avoir 22 ans, j'étais en école d'ingénieur à Chemnitz quand la seconde vague est arrivée. 22 ans, c'est l'âge où on a envie de faire la fête, d'étudier, de rencontrer de nouvelles personnes, de sortir boire des verres avec ses amis. Mais le destin a eu d'autres plans pour nous", raconte cet homme présenté comme Anton Lehmann, sur un air de musique classique.

"Notre patience était notre arme"

Face à ce "danger invisible qui menaçait tout ce en quoi nous croyions", il explique que "soudainement, le destin de notre pays était entre nos mains".

"Nous avons donc rassemblé tout notre courage et fait ce que l'on attendait de nous, la seule chose juste. Ne rien faire", poursuit-il, assurant être "resté des jours et des nuits à la maison" pour "lutter contre la propagation du virus". "Notre canapé était en première ligne et notre patience était notre arme", conclut-il.

Avec en épilogue, le message du gouvernement: "Vous aussi, vous pouvez devenir un héros en restant chez vous".

Depuis début novembre, pour freiner la deuxième vague de l'épidémie, l'Allemagne impose de nouvelles restrictions à sa population qui prévoient la fermeture pendant un mois au moins de toute une série d'établissements dans la gastronomie, les loisirs, le sport et la culture.

Le pays a enregistré un total de 790.503 cas de coronavirus, dont 12.485 décès, selon l'Institut de veille épidémiologique Robert Koch (RKI). Le nombre de patients en soins intensifs est passé de 360 début octobre à plus de 3300 actuellement.

Article original publié sur BFMTV.com