Publicité

Les deux-roues patinent dans l’électrique

Le marché des deux-roues est-il paralysé ? Selon les résultats de l’observatoire Solly Azar-AAAData, qui analyse ce business en France, les scooters, motos et autres cyclos ont perdu de leur superbe en 2023. Les ventes globales ont en effet baissé de 2 % par rapport à l’année 2022, tant pour les deux-roues neufs, à 284 457 unités immatriculées en 2023, contre 290 000 l’année précédente, que pour les occasions, avec 886 425 unités vendues l’an dernier, contre 903 723 en 2022. Un décrochage qui peut sembler surprenant quand on sait que les immatriculations de voitures neuves ont bondi de 16 % sur la même période, à 1 774 729 d’unités, et que les ventes de voitures d’occasion ont réussi à se maintenir à 5,2 millions de transactions (-0,3 %). Les deux organismes Solly Azar et AAAData justifient le ralentissement du marché des deux-roues par «un contexte d’inflation et un effet de concentration des dépenses des ménages sur les produits de première nécessité, réduisant les achats plaisir ou de convenance.»

L’érosion du pouvoir d’achat des Français a également eu un fort impact sur les ventes de deux-roues motorisés électriques, creusant là encore un retard déjà important dans l'électrification de ce marché par rapport à celui des voitures. En 2023, il s’est immatriculé seulement 42 624 unités à batterie contre 50 991 unités en 2022, soit une baisse de 16 % en un an. Là encore, les quatre-roues motorisées ont une sacrée avance sur les deux-roues, car d’après la PFA, les ventes de véhicules (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla : perdre le contrôle du champion de l’électrique, la nouvelle peur d’Elon Musk
Bonus écologique : grosses remises en vue sur les voitures électriques chinoises
Carburants : les prix baissent encore, mais n'espérez pas un retour à ceux d'il y a 10 ans
Plaques d’immatriculation : voici les départements qui ont le plus la cote auprès des Français
Automobile : découvrez le prix du nouveau Peugeot 3008 électrique