Publicité

Deux humanitaires français tués en Ukraine: le parquet antiterroriste ouvre une enquête

Le parquet antiterroriste (Pnat) a indiqué, ce vendredi 2 février, ouvrir une enquête après la mort jeudi dans le sud de l'Ukraine de deux humanitaires français lors d'un bombardement russe.

L'enquête est ouverte pour crimes de guerre et atteinte volontaire à la vie d'une personne protégée par le droit international humanitaire notamment. Confiée aux gendarmes de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité (OCLCH), c'est la 10e procédure ouverte par le Pnat depuis le début du conflit en février 2022.

Trois autre Français blessés

Les deux victimes ont péri lors d'un frappe sur Beryslav, petite commune située sur la rive nord du fleuve Dniepr, près de la ligne de front, a communiqué vendredi le ministère français des Affaires étrangères. Trois autre Français ont également été blessés dans l'incident, selon le quai d'Orsay.

Oleksandr Prokoudine, le gouverneur de la région de Kherson (Sud), où se trouve Beryslav, avait jeudi soir fait état de deux "volontaires" Français tués et trois blessés, ainsi qu'un Ukrainien blessé par cette frappe.

Vendredi, le nouveau chef de la diplomatie français, Stéphane Séjourné, a affirmé sur X qu'ils étaient bien "humanitaires". "Deux humanitaires français ont payé leur engagement auprès des Ukrainiens de leur vie. Trois sont blessés", a-t-il écrit, dénonçant la "barbarie russe".

Article original publié sur BFMTV.com