Publicité

Deux enfants de 3 et 4 ans frôlent la mort après avoir bu des granités

Les granités sont appréciés des plus petits, notamment en été, car ils sont rafraîchissants et ludiques. Mais attention car ces boissons contiennent un additif appelé glycérol qui peut faire des ravages chez les jeunes enfants. Explications.

Young male employee filling soda in cup from machinery at concession stand in movie theater

Avec leur couleur vive et leur goût sucré, les granités sont généralement appréciés des enfants. Mais attention, car ces boissons glacées peuvent s’avérer très dangereuses pour les plus petits, à tel point que certains experts, dont les propos ont été relayés par le Daily mail, recommandent de ne pas en vendre aux enfants de moins de quatre ans.

Récemment, au Royaume-Uni, deux enfants, l'un âgé de trois ans et l'autre de quatre ans, ont été hospitalisés après en avoir consommé. Le premier, Albie, a commencé à se comporter bizarrement 30 minutes après en avoir pris une à la fraise, au bowling. Sur le chemin du retour, le petit s'est senti "fatigué" et "agité". Son état s'est ensuite aggravé, contraignant sa mère à l'emmener d'urgence à l'hôpital. En réalité, il souffrait d'une intolérance au glycérol. Même chose pour le second qui s'était, quant à lui, délecté d'un granité à la framboise lors d'une session shopping. Mais peu de temps après, il s'était effondré de manière inattendue et avait perdu connaissance. Fort heureusement, les deux s'en sont sortis, in extremis.

Concrètement, le glycérol ou E422, est un additif caché dans ces boissons destinées aux enfants vendues dans les cinémas, les magasins et les parcs de jeux. Il empêche les boissons glacées de geler et permet de garder la texture un minimum liquide. Bien que légèrement toxique pour les humains, la quantité généralement contenue dans les granités est si faible qu'une consommation régulière présente peu de danger pour les adultes et les enfants plus âgés. Leur corps peut le traiter bien avant que les niveaux de glycérol ne s’accumulent et ne deviennent un problème.

Cependant, il n’en va pas de même pour les jeunes enfants. En raison de leur poids corporel beaucoup plus faible, la quantité de glycérol nécessaire pour déclencher un dysfonctionnement dans l’organisme est bien moindre. Une seule boisson de 350 ml pourrait théoriquement faire passer les moins de 4 ans au-dessus du seuil "de sécurité" et provoquer un état de choc qui est la conséquence entre l’apport et la demande en oxygène.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention à ce phénomène alarmant en pleine expansion : les enfants soda"

Des urgences médicales

Les symptômes de ce phénomène peuvent être nombreux mais comprennent généralement des sueurs, une respiration rapide ou superficielle, une faiblesse ou des étourdissements, des nausées et éventuellement des vomissements, une soif extrême, ainsi que des bâillements et des soupirs. La victime peut également se mettre à avoir la peau pâle, froide et moite. L’hypoglycémie peut également être un effet de l’intoxication au glycérol. Pour rappel, l’état de choc et l’hypoglycémie peuvent mettre la vie de la personne atteinte en danger et sont considérés comme des urgences médicales nécessitant des soins médicaux urgents.

À LIRE AUSSI >> Surpoids chez les enfants: les signes qui doivent alerter

Par conséquent, dans ses nouvelles recommandations, la Food Standards Agency (FSA), responsable de la protection de la santé publique au Royaume-Uni, a demandé aux industriels de n'ajouter à la mixture que la dose de glycérol nécessaire pour créer la consistance de la boisson. À noter que le glycérol est également ajouté aux pâtes précuites, au riz et aux céréales du petit-déjeuner, mais en quantités beaucoup plus faibles et n'est donc pas considéré comme un danger pour les enfants.

VIDÉO - 3 astuces de scientifique pour réduire facilement sa consommation de sucre