Publicité

Deux climatosceptiques condamnés à payer 1 million de dollars au célèbre climatologue Michael Mann

Deux auteurs d’extrême droite avaient tenté de discréditer le célèbre paléoclimatologue Michael Mann. Ils lui doivent désormais 1 million de dollars.

CLIMAT - Une victoire pour le monde de la recherche, et une bonne nouvelle contre la désinformation. Aux États-Unis, le climatologue de renommée mondiale Michael Mann a gagné, ce jeudi 8 février, son procès face à deux climatosceptiques.

Voici la recette des télévisions « de droite » pour saboter le travail du GIEC

« Le verdict d’aujourd’hui donne raison au nom et à la réputation de Mike Mann, s’est réjoui son avocat. Il s’agit également d’une grande victoire pour les scientifiques du monde entier, qui consacrent leur vie à répondre à des questions vitales ayant un impact sur la santé humaine et la planète. »

Si l’affaire trouve un écho particulier à l’époque où les fake news se répandent à la vitesse de la lumière sur les réseaux sociaux et où les opinions se confondent régulièrement avec les faits scientifiques, les faits remontent pourtant douze ans en arrière. À l’époque, l’analyste politique Rand Simberg et l’auteur Mark Steyn, tous deux d’extrême droite, avaient accusé le climatologue de publier de fausses données sur le climat.

Un million de dollars pour diffamation

Dans un billet d’opinion, Rand Simberg l’avait même comparé à Jerry Sandusky, un ancien entraîneur de football reconnu coupable d’agressions sexuelles sur plusieurs enfants. « On pourrait dire que Mann est le Jerry Sandusky de la science climatique, sauf qu’au lieu d’agresser des enfants, il a agressé et torturé des données », avait-il écrit. Mark Steyn avait repris l’article de son collègue et qualifié les recherches de Michael Mann de « frauduleuses ».

De telles déclarations ont permis à Michael Mann de poursuivre les deux auteurs en diffamation, ainsi que leurs éditeurs. S’il a été débouté des actions contre les maisons d’édition en 2021 (la justice jugeant qu’elles ne pouvaient être tenues pour responsables), il a donc obtenu gain de cause contre les deux auteurs. Ces derniers ont été condamnés à payer un peu plus d’un million de dollars au paléoclimatologue, 1000 $ pour Rand Simberg et 1 000 000 $ pour Mark Steyn.

Michael Mann est mondialement reconnu pour ses travaux scientifiques, en particulier son étude publiée dans la revue Nature en 1998, souvent désignée sous le nom de la courbe de la « crosse de hockey ». Ce graphique historique dans la science du climat montre que les températures moyennes dans l’hémisphère nord ont peu changé pendant 900 ans, jusqu’à ce qu’elles commencent à augmenter rapidement au cours du XXe siècle.

« J’espère que ce verdict fera comprendre que le fait d’attaquer faussement des scientifiques du climat n’est pas un discours protégé », a déclaré Michael Mann à la sortie du procès.

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

Autoroute A69 : Greta Thunberg est venue dans le Tarn pour soutenir les militants écologistes

Remaniement : Que va faire Pannier-Runacher à l’Agriculture ? Le ministère dévoile ses missions

VIDÉO - Répondre à votre tata climatosceptique est un calvaire ? Voici quelques tips !