Publicité

Destruction d'un navire russe en mer Noire : le président ukrainien décore des officiers

Destruction d'un navire russe en mer Noire : le président ukrainien décore des officiers

Alors que le conflit en Ukraine n'en finit plus de s'enliser, près de deux ans après le début de l'invasion russe, le 24 février 2022, le président ukrainien a célébré samedi une victoire symbolique.

Volodymyr Zelensky a remis des récompenses d'État aux officiers des services de renseignement qui ont participé à la récente destruction de la corvette lance-missiles russe "Ivanovets". Le navire aurait été coulé dans la nuit de mercredi à jeudi par une attaque coordonnée de drones navals.

Samedi, le porte-parole de la marine ukrainienne, Dmytro Pletenchuk, a affirmé que Kyiv avait déjà réduit de moitié la flotte russe de la mer Noire : selon lui, la flotte comptait environ 80 navires et navires début 2022 ; et depuis, 25 ont été coulés et 15 gravement endommagés.

Ces destructions revendiquées interviennent alors que l'Ukraine peine à obtenir des équipements pour lutter contre les attaques massives régulières de drones russes.

Selon le Washington Post, l'Ukraine a l'intention d'augmenter la production de drones "FPV" (Firs-Person View) - jusqu'à 1 million d'unités d'ici la fin de l'année. Les journalistes expliquent que Kyiv souhaite que les drones complètent les systèmes d'artillerie et les obus qui lui font cruellement défaut, surtout dans la situation actuelle où la reprise de **l'aide américaine est menacée.**Il est souligné que la production de drones pourrait être facilement organisée dans de petites usines de fortune, en toute sécurité et dans le plus grand secret.

28 morts Lyssytchansk ?

Côté russe, des responsables à Moscou ont affirmé samedi que de récents bombardements ukrainiens auraient tué au moins 28 personnes dans une boulangerie de la ville de Lyssytchansk, occupée par la Russie.

Au moins un enfant figurait parmi les morts, a écrit le dirigeant local Leonid Pasechnik dans un communiqué sur Telegram. Dix autres personnes ont été sauvées des décombres par les services d'urgence, a-t-il indiqué.

Kyiv n'a pas commenté ces déclarations.

L'Ukraine et la Russie s'appuient de plus en plus sur des attaques à plus longue portée alors que leurs positions sur la ligne de front de 1 500 kilomètres n'ont pratiquement pas changé malgré la contre-offensive ukrainienne.

L’administration militaire de la région ukrainienne de Soumy a déclaré dimanche que les forces russes avaient bombardé la région lors de 16 attaques distinctes la veille, tirant sur les communautés frontalières de Yunakivka, Bilopillia, Krasnopillia, Velyka Pysarivka et Esman.