Des trafiquants de cartes de crédit arrêtés en Espagne

Huit personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau international de trafiquants de cartes de crédit responsable de 60 millions de dollars de détournements ont été arrêtées en Espagne, indique dimanche la Guardia Civil. Il s'agit du plus important coup de filet réalisé hors des Etats-Unis dans le cadre d'une enquête sur des vols coordonnés dans différents pays par des cellules qui parvenaient à retirer plusieurs millions de dollars en quelques heures. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble (Reuters)

MADRID (Reuters) - Huit personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau international de trafiquants de cartes de crédit responsable de 60 millions de dollars de détournements ont été arrêtées en Espagne, rapporte dimanche la Guardia Civil. Il s'agit du plus important coup de filet réalisé hors des Etats-Unis dans le cadre d'une enquête sur des vols coordonnés dans différents pays par des cellules qui parvenaient à retirer plusieurs millions de dollars en quelques heures. Les huit suspects arrêtés dans la banlieue de Madrid sont de nationalité roumaine pour six d'entre eux et marocaine pour les deux autres, indique la police, qui dit avoir saisi 25.000 euros en liquide, un millier de cartes vierges, du matériel informatique et des bijoux. Le chef de ce réseau international a été arrêté en Allemagne, dit-elle dans un communiqué, sans préciser quand. Le parquet allemand avait annoncé en mai l'arrestation de deux Néerlandais soupçonnés d'avoir détourné 45 millions de dollars en utilisant de fausses cartes de banques établies au Moyen-Orient. La police espagnole précise avoir agi avec l'aide des services de sécurité américains. "Le gros de l'organisation basé en Espagne a été démantelé au moment où ses membres se regroupaient pour mener des attaques similaires aux précédentes dans divers pays européens ainsi qu'au Japon", peut-on lire dans son communiqué. Le chef du réseau, expert en informatique, piratait les bases de données des compagnies chargées du traitement des transactions par cartes de crédit, modifiait les paramètres de sécurité tels que codes secrets et limites de retrait, puis transmettait les informations à ses cellules à travers le monde qui faisaient alors de fausses cartes. L'existence du réseau et l'ampleur de ses méfaits ont été révélés il y a quelques mois avec l'arrestation de sept suspects aux Etats-Unis. Sarah White, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles