Des groupes armés d'accord pour un cessez-le-feu à Tripoli

A Tripoli. Plusieurs groupes armés qui se disputent le contrôle de Tripoli ont accepté de se joindre à un mécanisme visant à "consolider" le cessez-le-feu récemment conclu dans la capitale libyenne, a annoncé dimanche la mission de l'ONU. /Photo prise le 28 août 2018/REUTERS/Hani Amara

TRIPOLI (Reuters) - Plusieurs groupes armés qui se disputent le contrôle de Tripoli ont accepté de se joindre à un mécanisme visant à "consolider" le cessez-le-feu récemment conclu dans la capitale libyenne, a annoncé dimanche la mission des Nations unies.

L'Onu a annoncé mardi la conclusion d'un accord de cessez-le-feu à Tripoli sans fournir de détails sur les moyens de sa mise en oeuvre.

Les combats dans la capitale libyenne ont fait des dizaines de morts, des milices rivales s'affrontant pour le pouvoir ou pour des bénéfices financiers dans ce pays qui a sombré dans le chaos depuis le "printemps arabe" et la chute du dictateur Mouammar Kaddhafi en 2011.

Il n'existe ni police ni forces armées en mesure de faire respecter la paix civile en Libye où le pouvoir est contesté par des groupes armés au gré de leurs alliances fluctuantes.


(Ahmed Elumami et Ulf Laessing, Nicolas Delame pour le service français)