Publicité

La dernière victime du « tueur de Green River » a été identifiée

Gary Ridgway est l'un des plus prolifiques serial killer de tous les temps. Et depuis 2001, les policiers de la région de Washington tentent d’identifier les 49 femmes qui ont été victimes de ce prédateur (même si ses victimes seraient plutôt au nombre de 65). Une mission morbide dont les officiers voient enfin le bout, plus de quarante ans après les premiers meurtres.

En effet, l’officier américain en charge de l’enquête a annoncé que ses équipes étaient parvenues à identifier la dépouille de la dernière victime connue de celui qu’ils prénomment le « tueur de Green River ». Une identification qui a pris plus de 20 ans depuis la découverte d’ossements dans un bois dont Gary Ridgway avait fourni la localisation.

À lire aussi Gary Ridgway le monstre de la Green River - Hors-série "CRIMES"

La victime se prénommait Tammie Liles et avait 16 ans au moment de sa disparition, en juin 1983, d’après les informations de CBS News. L’adolescente vivait à Seattle, mais sa famille n’a pas souhaité communiquer davantage d’informations à son sujet.

D’autres victimes dans les bois ?

Gary Ridgeway a été condamné au début des années 2000 à une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour le meurtre de 49 femmes. Seulement, le « tueur de Green River » a déclaré depuis qu’il avait « tué 65 à 70 jeunes femmes et petites filles ». Dès lors, bien que Tammie Liles ait été reconnue comme la 49ᵉ « et dernière » victime du meurtrier, d’autres morts pourraient en...


Lire la suite sur ParisMatch