Publicité

"Depuis j'ai vu plusieurs psys" : François Berléand victime d'un traumatisme très surprenant, aux lourdes conséquences

"Depuis j'ai vu plusieurs psys" : François Berléand victime d'un traumatisme très surprenant, aux lourdes conséquences

Dans les pages de "TV Grandes Chaînes", le comédien François Berléand, au casting du téléfilm "Disparition inquiétante, le 17 mai prochain sur France 2, est revenu sur ce traumatisme qui lui laisse encore de profondes séquelles.

François Berléand revient de loin. Le comédien qui sera prochainement dans le feuilleton de France 2 Disparition inquiétante s'est confié sur un traumatisme survenu durant son enfance, qu'il porte encore sur lui. À nos confrères de TV Grandes Chaînes, le comédien de 71 ans a expliqué qu'il avait la phobie des oiseaux. La faute au film d'Alfred Hitchock, Les Oiseaux, qui lui a laissé un souvenir traumatisant. Mais pas que... L'acteur a raconté qu'après avoir regardé le long-métrage sorti en 1963, il a été heurté par un pigeon. Et c'est de là qu'est parti son traumatisme qui ne l'a plus jamais quitté. "Depuis, j'ai vu plusieurs psys, mais je ne peux toujours pas les supporter", a fait savoir celui qui jouera aux côtés de Julie Gayet dans le prochain feuilleton de France 2. Dans ce dernier, François Berléand prête ses traits à Yves, atteint d'Alzheimer, qu'il décrit comme "un personnage de respiration". Si le mari d'Alexia Stresi a accepté de jouer ce rôle avec plaisir, il a toutefois été contrait d'être "doublé" par un autre comédien lors d'une scène... avec la présence d'oiseaux.

François Berléand revient sur sa mauvaise expérience avec un psy

En 2020, François Berléand jouait dans la pièce Par le bout du nez, au théâtre Antoine à Paris. Pour les besoins du rôle, le comédien incarnait un célèbre psychiatre appelé pour venir en aide au président de la République fraîchement élu, joué...

Lire la suite


À lire aussi

"On est très, très loin de..." : Quand Thomas Pesquet se confiait sur son surprenant salaire d'astronaute
Alain Souchon marié depuis 51 ans : rares confidences sur sa très discrète épouse Françoise
Michel Polnareff victime d'un père sévère et violent : "Il était brutal, très très brutal..."