Delphine Jubillar : le témoignage accablant d'un membre de la famille contre son mari Cédric

·1 min de lecture

Un témoignage rare. Ce mercredi 3 mars, France Bleu a dévoilé un extrait de l'interview d'un proche de Delphine Jubillar qui a souhaité conserver l'anonymat. Dans celui-ci, extrait du documentaire "Delphine Jubillar, l'introuvable maman du Tarn", cette personne pointe la responsabilité de Cédric Jubillar dans la disparition de l'infirmière de 33 ans. Après avoir indiqué connaitre la jeune femme "depuis 14 ans", il n'hésite pas à la décrire comme une "femme adorable, très douce, très gentille, quelqu'un qui a la joie de vivre, qui aime ses enfants, son travail, une femme heureuse, qui semble heureuse". Il a également précisé qu'elle était une "maman à plein temps et qu'elle aime passer des moments avec ses enfants. Elle se repose très peu le matin pour pouvoir être disponible la journée, l'après-midi pour faire des gâteaux, des choses avec ses enfants pour après, le soir, repartir travailler" avant d'affirmer qu'elle faisait tout ça "sans aucune aide, parce qu'il n'était pas d'une grande aide". Ce "il" fait référence à son mari, Cédric Jubillar.

Alors que Delphine et Cédric Jubillar étaient en instance de divorce, cette même source a expliqué : "La situation à la maison devenait invivable pour elle, lui ne voulait pas quitter le domicile et la laisser. Elle voulait demander la garde exclusive de ses enfants et prévoyait sa séparation pour après les fêtes pour ne pas les chambouler. Elle voulait les prendre pour le mois de janvier, allait (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Delphine Jubillar : cette hypothèse que l'avocat de son mari trouve “relativement crédible”
Un voleur arrache le sac d'une grand-mère dans la rue : il n'aurait pas dû...
Disparition de Delphine Jubillar : ce jour où elle a été surprise dans une étrange posture par son mari
Disparition de Delphine Jubillar : ces nuits à l'hôtel qu'elle a cachées à son mari
Il fallait oser ! Flashé à 191 km/h, un octogénaire sort une excuse improbable