Delphine Jubillar : ces mails douteux reçus par l'avocat de ses plus proches amies

·1 min de lecture

Elle reste toujours introuvable. Dans quelques jours, cela fera quatre mois que Delphine Jubillar n'a plus donné signe de vie. Une disparition mystérieuse qui inquiète les habitants de Cagnac-les-Mines mais aussi les proches de l'infirmière de 33 ans. Philippe Pressecq, l'avocat des proches de Delphine Jubillar, a accordé une interview à France Bleu Occitanie ce lundi 12 avril. Il est d'abord revenu sur cette affaire. "Dans ce genre de dossier, nous recevons et je reçois des mails qui nous expliquent que le corps de Delphine serait à tel endroit ou tel endroit. Alors, on vérifie", confie-t-il avant de préciser : "Je pense même que les enquêteurs ont des cellules spécialisées pour ce genre d'information qui, une fois sur dix, ne sont pas sérieuses. Mais peut-être que parfois, ça met le doigt sur quelque chose de réellement existant". Pour lui, si cette affaire fait autant parler, c'est aussi car il y a une "sidération, mais je crois surtout que ce qui fait que cette disparition interpelle ses amis et plus largement beaucoup de personnes, c'est que Delphine, c'est "the girl next door", indique l'avocat. "C'est notre voisine, la trentaine, deux enfants, mariée, infirmière, et elle disparaît. Et si elle peut disparaître, c'est que n'importe qui peut disparaître comme ça du jour au lendemain", conclut Philippe Pressecq.

Depuis le 16 décembre dernier, l'enquête se poursuit mais aucun indice n'a permis de savoir ce qui a pu arriver à Delphine Jubillar. Selon (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Il roule pendant 30 kilomètres à contresens sur l'autoroute avec un cadavre sur le siège passager
Coups, insultes… Une très violente bagarre éclate dans un avion pour un motif ridicule
Une fillette de 20 mois meurt de faim pendant que sa maman fait un marathon de fêtes
Gravement blessé par son kiné, il embauche des mafieux pour le mutiler
Sur la tombe d'une femme morte à 48 ans, un mystérieux courrier dévoile un secret de famille