Delphine Jubillar cachée en Espagne ? La surprenante découverte des enquêteurs

A défaut d'être élucidée, l'affaire Delphine Jubillar comporte son lot de rebondissements et certains sont déroutants. Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, l'infirmière de Cagnac-les-Mines était en procédure de divorce avec son mari Cédric. Ce dernier a été mis en détention provisoire après six mois d'enquête, la justice estimant avoir suffisamment d'éléments pour le maintenir derrière les barreaux pendant que le travail des enquêteurs se poursuit. Clamant son innocence, il avait avancé que sa femme pouvait être en Espagne, soutenant la thèse d'un départ volontaire. Une femme de ce nom avait d'ailleurs été découverte dans le pays voisin de la France...

L'un des avocats de Cédric Jubillar, maître Jean-Baptiste Alary, s'était confié dans les colonnes de Femme Actuelle en juillet 2021. Il avançait notamment que la femme de son client avait pu partir de son plein gré à l'étranger, appuyant les propos du peintre-plaquiste lors de ses auditions avec les gendarmes, qui la décrivait comme démissionnaire du foyer depuis le confinement de mars 2020. L'avocat a ainsi déclaré : "Albi est à deux heures de route de l'Espagne, et ils n'ont même pas été demander les vidéos du péage. Elle aurait pu partir en Espagne de gré ou de force..." La piste d'un départ volontaire a bel et bien été étudiée par les autorités qui l'ont totalement écartée après avoir confirmé qu'il existait bien une Delphine...

Lire la suite


À lire aussi

Wanda Nara soupçonnée de cacher la vérité : révélation très surprenante sur sa relation avec Mauro Icardi !
Disparition de Delphine Jubillar : un message caché de Cédric décrypté par les enquêteurs !
Claude François et son fils caché Marc : une fan raconte comment elle a découvert son existence

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles