Publicité

Decathlon change de logo et annonce supprimer de nombreuses marques dont Wedze et Artengo

L’enseigne de sport de la famille Mulliez a annoncé adopter un nouveau logo et simplifier ses différentes marques.

L’enseigne Decathlon a annoncé, ce mardi 12 mars, réduire drastiquement le nombre de marques sous lesquelles elle distribue ses produits (photo d’illustration prise en 2019 à Montpellier).
PASCAL GUYOT / AFP L’enseigne Decathlon a annoncé, ce mardi 12 mars, réduire drastiquement le nombre de marques sous lesquelles elle distribue ses produits (photo d’illustration prise en 2019 à Montpellier).

ÉCONOMIE - Un nouveau logo, et une volonté de simplification. Pendant des années en tête du palmarès des enseignes préférées des Français, avant d’être dépassée en 2023 par Action, Decathlon a annoncé ce mardi 12 mars sa « nouvelle ambition », au cours d’un événement marqué par la présence de Teddy Riner et de cycliste de l’équipe sponsorisée par la marque nordiste. Une opération marketing qui va concrètement se traduire par la disparition de certaines marques devant être regroupées sous des noms déjà bien connus.

Decathlon et ses rayons « pêche » dans le viseur des défenseurs de l’environnement

Ainsi les raquettes de tennis Artengo, les combinaisons de ski Wedze, les planches de surf Olayan ou les bombes d’équitation Fouganza vont changer de nom.

Plusieurs polémiques à l’international

À la place de ses multiples marques dédiées chacune à une discipline sportive bien précise, le distributeur d’articles de sport ne conservera que neuf grandes dénominations : Quechua pour les activités de montagne, Tribord (eau et vent), Rockrider (cyclisme en extérieur), Domyos (fitness), Kuikma (sports de raquette), Kipsta (sports collectifs), Caperlan (essentiellement pour la pêche), Btwin (pour les vélos de ville grand public) et Inesis (sports de précision, en particulier le golf).

En plus de ces neuf grandes marques, quatre autres continueront à exister et viseront même à sortir des seuls magasins Decathlon. Il s’agit des marques dites « expertes » du groupe, c’est-à-dire qui s’adressent également au haut niveau. On retrouve dans cette catégorie Van Rysel, dont les vélos sont utilisés au niveau professionnel, Kiprun, qui équipe certains des meilleurs marathoniens de la planète, Simond pour l’alpinisme et Solognac pour la chasse.

Après s’être retrouvée au cœur de plusieurs scandales, en particulier sur le fait de poursuivre des activités en Russie malgré l’invasion de l’Ukraine et pour avoir utilisé de manière trompeuse le terme « ecodesign » aux Pays-Bas, l’entreprise de la famille Mulliez a également mis en avant ce mardi sa volonté de réduire ses émissions carbone dans un futur proche.

Présente partout dans le monde, l’enseigne possède quelque 1 700 magasins et emploie plus de 100 000 personnes. En 2022, dernier exercice pour lequel les résultats de la marque sont connus, Decathlon a réalisé plus de 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Decathlon

À voir également sur le HuffPost :

  

À Calais, Decathlon retire ses kayaks contre les traversées de migrants

Malgré la guerre en Ukraine, Decathlon continuerait à vendre en Russie grâce à des manœuvres cachées