Publicité

Davos 2024 : qu'en avez-vous pensé ?

Après quelques jours intenses et des milliers de conversations sur tous les sujets imaginables, la réunion annuelle du Forum économique mondial ici à Davos commence à prendre fin. Pour découvrir ce qui a amené les gens ici en premier lieu et s'ils sont satisfaits de leurs enseignements, nous avons discuté avec des personnes sur la promenade principale juste à l'extérieur du Centre des congrès.

Oleg Lavrovsky, Vice-Président, Opendata.ch : "Je pense qu'il y a une chance de trouver des solutions éthiques aux dilemmes de l'intelligence artificielle auxquels nous sommes confrontés. Et j'espère que les personnes ici seront inspirées pour s'ouvrir les unes aux autres et trouver de bons ponts entre la science, l'industrie et la gouvernance."

0.39 Kathy Bloomgarden, PDG, Ruder Finn : "Quel est le sentiment ici ? Je trouve que c'est beaucoup plus optimiste que ce à quoi je m'attendais avant de venir, et les gens considèrent vraiment l'IA et les nouvelles technologies et l'innovation comme un moyen de résoudre beaucoup de nos problèmes, que ce soit des problèmes liés à la technologie climatique, qu'il s'agisse vraiment d'un moteur de croissance, de prospérité économique, de rassemblement des gens. Je pense vraiment que c'est plus optimiste en fonction de l'innovation technologique que nous pourrions espérer voir."

Amal Enan, responsable des investissements, Université américaine du Caire : "Je suis ravie de voir davantage d'allocateurs institutionnels parler de la manière d'allouer des fonds à la finance climatique pour l'action climatique. Et je pense que cela peut vraiment faire avancer les choses, car nous avons certainement besoin de capitaux institutionnels partenaires des gouvernements pour les projets de financement climatique.

Méabh Mc Mahon, Euronews, Davos : "Comme vous pouvez le voir, l'intelligence artificielle et le rôle plutôt positif qu'elle pourrait éventuellement jouer dans nos vies sont l'un des thèmes clé de la réunion annuelle du Forum économique mondial ici à Davos en 2024. Le grand défi maintenant, bien sûr, sera de mettre en place une réglementation appropriée."