Publicité

David Brécourt : "Les infirmières fermaient toutes les portes…", son récit déchirant sur la mort de sa mère

David Brécourt s'est fait connaît en incarnant l'emblématique docteur Baptiste Mondino dans Sous le soleil. Pendant de nombreuses années, il a joué dans le feuilleton à succès. Après l'arrêt de la série culte, le comédien de 58 ans a eu du mal à rebondir. Invité chez Jordan de Luxe le 12 février dernier, David Bércourt est revenu sur sa carrière mais a aussi évoqué des sujets plus personnels et douloureux. En effet, l'acteur s'est confié sur un évènement qui a bouleversé sa vie : la mort de sa mère. "Elle est partie pendant le Covid comme beaucoup de personnes âgées. Elle avait la maladie de Parkinson. Il a fallu la mettre dans une maison et comme pour beaucoup de personnages âgées les maisons de retraite, ça a été une catastrophe pendant le Covid", a-t-il expliqué.

La fin de vie dramatique de sa maman

David Brécourt a notamment expliqué qu'il pouvait voir sa mère de loin mais qu'il ne pouvait pas l'approcher : "Les infirmières devaient fermer toutes les portes le soir et elle est morte de solitude", a-t-il lâché. Il s'est notamment remémoré un message reçu par sa mère qui était très angoissée la veille de sa mort. Le comédien s'est aussi souvenu de la réaction de ses parents quand il s'est lancé dans le métier : "Mes parents étaient très proches de moi au théâtre. J'ai beaucoup joué au théâtre et ils venaient voir toutes les pièces. La télévision, c'était moins leur truc", a-t-il déclaré.

David Brécourt revient (...)

Lire la suite sur Closer

Une petite fille de 10 ans retrouvée morte chez elle, la piste envisagée est perturbante
Affaire Gérard Depardieu : Agnès Jaoui à contre-courant, “l’idée de pureté est dangereuse”
Kate Middleton : “silence radio”, cette règle qui tournerait au Palais sur son état de santé
Prince William solo : une fillette lui tend un joli cadeau pour Kate, il lui fait une adorable promesse
Affaire Alain Delon : Hiromi Rollin dans la peur que l’acteur se tire “une balle lui-même”