Publicité

Homosexualité, succès, retraite, ... : les confidences de Dave

Dave en concert à l'Olympia lors de la 3e édition du Psychodon en 2020.  - Credit:SADAKA EDMOND/SIPA / SIPA / SADAKA EDMOND/SIPA
Dave en concert à l'Olympia lors de la 3e édition du Psychodon en 2020. - Credit:SADAKA EDMOND/SIPA / SIPA / SADAKA EDMOND/SIPA

Entre Arnaud Lagardère et Vincent Bolloré, il y a… Dave. Le chanteur d'origine néerlandaise reçoit chez lui, Villa Montmorency, dans une agréable maison qu'il loue depuis une dizaine d'années avec son mari Patrick Loiseau. Dans cette enclave du 16e arrondissement de Paris à l'entrée sécurisée, les villas de tous styles se succèdent et le calme prédomine. Dave aime vivre ici, il croise parfois ses illustres voisins, dont celui d'en face, « avec Lagardère, on se dit gentiment bonjour, j'aime bien sa femme, super sympa ». Il précise que réside aussi dans le secteur le fondateur du groupe NRJ Jean-Paul Baudecroux, pour aussitôt dévoiler une anecdote piquante : « Il a essayé de m'engager comme animateur sur Nostalgie, mais au vu du prix qu'il me proposait, on l'a surnommé Oncle Picsou ! » Dave se marre, observe notre réaction.

C'est un peu sa marque : il oscille sans cesse entre un franc-parler caustique et le regret d'une saillie trop vite distillée. Même le prétexte de la rencontre – Dave sort son autobiographie – ne nous offre guère le discours lénifiant habituel de l'artiste en promotion : « C'est le troisième livre sur ma vie ; or je n'en ai qu'une ! Mais c'est à chaque fois pour la même raison que je le fais : le joli chèque. » Dave et les sous, quelle histoire ! Au faîte de sa gloire, son conseiller fiscal avait mélangé ses frais avec ceux d'autres artistes pour alléger la note. Dave ne s'occupant de rien, un sacré redressement lui est tombé dessus, il av [...] Lire la suite