Publicité

Les dauphins utilisent aussi un "langage de bébé" pour parler à leurs enfants

Nous ne sommes pas les seuls mammifères à utiliser un "langage de bébé" pour communiquer avec leurs petits. Les femelles de l'espèce des grands dauphins émettent des sons spécifiques lorsqu'ils s'adressent à des delphineaux par rapport aux moments où ils communiquent uniquement entre adultes, révèle une étude scientifique parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, la publication officielle de l'Académie nationale des sciences des États-Unis, et relevée par l'agence de presse Associated Press.

"Les femelles grands dauphins augmentent la fréquence maximale et la gamme de fréquences de leurs vocalisations en présence ou en l'absence de leur progéniture, de façon similaire aux humains", détaille l'étude.

"C'était le cas pour chacune des 19 mamans de l'étude", détaille le biologiste Peter Tyack, coauteur de l'étude à l'université de Saint Andrews, en Écosse.

Les "vocalisations" des dauphins sont des signaux sonores complexes et particulièrement élaborés. Elles sont propres à chaque dauphin et constituent un moyen d'identification entre les individus.

Trente ans de relevés sonores

Pour parvenir à réunir assez de données, les scientifiques ont posé des micros sur les mêmes mères dauphins sauvages pendant trois décennies dans la baie de Sarasota, en Floride. Les enregistrements ont été réalisés à des moments où elles étaient accompagnées de leurs petits et d'autres où ce n'était pas le cas. L'étude n'a pas été menée sur les dauphins mâles, car ceux-ci ne jouent pas un rôle de parent sur le long terme.

Des comportements similaires ont été observés chez des macaques rhésus, qui altèrent leurs signaux sonores pour interpeller leur progéniture et retenir son attention. De même, les oiseaux de l'espèce des pinsons zébrés produisent des sons plus aigus quand ils s'adressent à leurs petits.

La raison pour laquelle dauphins et humains modifient leurs signaux sonores pour s'adresser à leurs enfants n'a pas été identifiée. Selon des hypothèses scientifiques, il pourrait s'agir d'un moyen pour apprendre aux petits à produire de nouveaux sons en exagérant les sons standards.

Article original publié sur BFMTV.com