Dati, Darmanin, Vautrin... Les ex-sarkozystes sont nombreux au sein du gouvernement de Gabriel Attal

Nicolas Sarkozy est-il redevenu président de la République? C'est la question que se posent de nombreux observateurs de la vie politique ce jeudi 11 janvier après l'annonce de la composition du nouveau gouvernement dirigé par Gabriel Attal. La "Sarko Connection", titre même le quotidien Libération, historiquement classé à gauche et critique ces dernières années d'Emmanuel Macron.

Sur les 14 ministres annoncés ce jeudi, 8 d'entre eux ont été membres de l'UMP ou des Républicains, et deux d'entre eux ont été membres d'un des trois gouvernements de François Fillon, quand Nicolas Sarkozy était à locataire de l'Élysée.

En particulier Rachida Dati, ex-ministre de la Justice entre 2007 et 2009, et dont la nomination au ministère de la Culture a énormément surpris. Un autre nom a servi sous Nicolas Sarkozy, mais était déjà membre du gouvernement Borne: il s'agit de Bruno Le Maire, ex-ministre de l'Agriculture entre 2009 et 2012.

Dans le détail, Gérald Darmanin a également été porte-parole de l'ancien président lors de sa campagne de reconquête de l'UMP en 2014, Catherine Vautrin l'a été lors des primaires des Républicains en 2016.

En outre, Sébastien Lecornu, ministre des Armées, a été membre de l'UMP jusqu'en 2015, tout comme Christophe Béchu, à la Transition écologique, et Aurore Bergé, désormais à l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Marie Lebec, chargée des relations avec le Parlement, "a milité avec les Jeunes populaires de l’UMP pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007", note Libération.

"Le gouvernement Sarkozy IV"

"La 'régénération' c'est donc celle des dinosaures sarkozystes", a réagi sur X le premier secrétaire du PS Olivier Faure. "Après l'effet waouh, l'effet pschitt", a-t-il poursuivi.

La patronne des Écologistes Marine Tondelier, et le secrétaire national des communistes Fabien Roussel, ont eu tous deux la même expression, saluant chacun "le gouvernement Sarkozy IV", sur X.

Pour le député LFI François Ruffin, "Macron ressuscite l'UMP de Sarkozy. Quelle audace, quel dépassement, quelle disruption! L'alliance des droites est scellée. En face, l'union de la gauche, vite !", a-t-il plaidé.

"Un gouvernement en cohérence avec la situation politique de la France"

Un gouvernement de droite? "Ça dépend de ce qu'on appelle la droite", répond sur BFMTV Henri Guaino, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l’Élysée.

"Ce qui est sûr, c'est que ce gouvernement est l'aboutissement logique de l'évolution de la scène politique depuis les années 1990, et en particulier depuis que le RPR s'est fondu avec l'UDF dans l'UMP", affirme-t-il. "La sociologie sur laquelle s'est rétréci le RPR, elle est en grande partie chez Macron", analyse encore Henri Guaino.

"C'est un gouvernement en cohérence avec la situation politique de la France, qui est plutôt à droite", estime aussi sur BFMTV Franck Louvrier, maire LR de La Baule. "Ce sont des ministres solides, qui ont de l'expérience", note-t-il.

Article original publié sur BFMTV.com